Programme de travail gouvernemental : Evaluation et projections

Le Premier ministre Modibo Kéita a présidé vendredi, dans la salle de conférence de la Primature, le dernier Conseil de cabinet de l’année 2016. Au sortir de l’exercice, le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Me Mountaga Tall, a indiqué qu’outre les deux points à l’ordre du jour, à savoir l’évaluation du Programme de travail gouvernemental du deuxième semestre 2016 et les perspectives pour le 1er semestre 2017, les membres du gouvernement se sont penchés sur les inquiétudes de nos compatriotes vivant en Europe par rapport au prétendu accord de réadmission des migrants entre le Mali et l’Union européenne.
Selon Me Tall, le Premier ministre a informé le Conseil de la tenue, au même moment, au consulat du Mali à Paris, d’une rencontre entre le ministre des Maliens de l’extérieur et certains de nos compatriotes de France qui manifestaient contre toute mesure tendant à les expulser. Le porte-parole du gouvernement a précisé que Modibo Kéita a donné instruction pour qu’en plus des débats à l’Assemblée nationale, les Maliens, où qu’ils se trouvent, soient écoutés et traités avec le maximum d’attention. D’ores et déjà un comité interministériel a été mis en place pour suivre en temps réel l’évolution de la situation.

En ce qui concerne le programme de travail gouvernemental, le Conseil a évalué ce qui a été fait au cours de l’année qui se termine et décidé de ce qui sera fait pour l’avenir. Les repères à ce niveau sont le programme de société du président de la République, la Déclaration de politique générale du Premier ministre, la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation. S’y ajoutent les engagements du Mali au plan international et tout ce qui concerne la priorité de nos concitoyens.

Il s’agit, selon Me Mountaga Tall, de faire en sorte que l’activité gouvernementale ne soit pas pilotée à vue et de permettre à chaque ministre de faire le point des réalisations de son programme et les déclinaisons sur les priorités à venir.

Pour ce qui est du semestre écoulé, 386 textes législatifs et règlementaires ont été adoptés par le Conseil des ministres sur 376 programmés.
Tout en se montrant satisfait de ce qui a été réalisé, le Premier ministre a exhorté les ministres à plus d’engagement et de persévérance dans l’accomplissement de l’action gouvernementale.

L. ALMOULOUD

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here