Supposé accord de réadmission des migrants maliens : Une manœuvre d’individus insoucieux de la stabilité du pays !

Le gouvernement malien vient de déjouer un énième complot monté contre lui pour le déstabiliser. Il s’agit de la question de signature d’accord de réadmission entre l’UE et le Mali. Une affaire montée de toutes pièces par des individus à la moralité douteuse dont le dessein inavoué est de balayer le régime par la médisance.
Après 03 années de pouvoir de construction d’IBK, ses adversaires n’entendent pas lâcher prise pour démolir cette belle construction. La prétendue signature d’accord de réadmission des migrants maliens en situation irrégulière en est la parfaite illustration de la détermination des ennemis à rendre ingouvernable le pays. Le complot de la trahison a été déjoué par le chef du gouvernement et ses membres en charge des Maliens de l’Extérieur et des Affaires Etrangères, lesquels ont apporté un démenti formel à cette information qualifiée d’intox. Lors de son interpellation à l’Assemblée Nationale par les Elus de la Nation Modibo Keita a expliqué de long en large sur cette affaire de signature d’accord que son gouvernement n’a signé avec aucun pays de l’Europe. Il reconnait avoir envoyé des agents du ministère des Maliens de l’Extérieur pour l’identification de nos compatriotes d’Allemagne et cela par souci de distinguer les Maliens des autres communautés noires vivant dans ce pays. Un acte qui s’inscrit dans la transparente en matière de gestion migratoire.
Avant le chef du gouvernement, les ministres Abdoulaye Diop et Dr Abdramane Sylla, respectivement en charge des Affaires Etrangères et des Maliens de l’Extérieur ont apporté un démenti à la prétendue signature d’accord de réadmission des migrants maliens pour leurs départements respectifs. Le Mali n’a signé aucun accord avec un quelconque pays européen. « C’est un simple document de haut niveau qui a été signé entre les pays africains et l’Europe et ce document concerne le développement en général », a affirmé le ministre Diop aux journalistes au cours d’une conférence de presse animée à cet effet à Koulouba le lundi 19 décembre dernier.
A en croire le ministre des affaires étrangères, notre pays aucun intérêt à signer pour faire retourner au pays les millions de Maliens vivant à l’étranger et cela au vu de leur contribution dans l’économe malienne.
Même son de cloche du côté de son homologue des Maliens de l’Extérieur qui rejette ces allégations de prétendue signature qui s’avèrent fausses à ses dires. Il l’a dit devant les élus de la Nation et a même défié quiconque à lui montrer le document attestant que le Mali a signé un tel accord.
L’opposition sur qui, beaucoup de personnes avaient tourné leurs regards pour apporter le démenti aux déclarations des ministres, a brillé par le silence. Comme quoi, les auteurs de ces informations sont des colporteurs d’intox.
Selon un membre influent d’un parti membre de l’opposition malienne, la prétende signature d’accord est fausse et que son parti en été clarifié par un diplomate occidental venu l’expliquer sur le sujet.
A partir de ce moment, on peut affirmer sans risque de se tromper que le dessein inavoué des colporteurs de ces informations était de déstabiliser le régime IBK qui gagne en confiance du côté du peuple malien pour ses nombreux fournis dans la stabilisation et relance économique du pays.
Le peuple qui n’est pas dupe a su raison garder avant les séances d’explication du gouvernement Modibo Keita qui a rassuré le peuple sur les tenants et les aboutissants de cette affaire.
Par Ambaba de Dissongo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here