Un avion de transport C-295W livré à la force aérienne malienne

Avec une superficie de plus de 1,2 millions de kilomètre-carrés, et donc des distances souvent importantes à parcourir pour relier deux villes, le Mali ne peut pas se passer de moyens aériens. Et pourtant, depuis 2012, sa force aérienne a perdu des plumes, alors qu’elle n’en avait pas déjà beaucoup…

D’après l’édition 2016 du « World Air Forces » diffusé par Flight Global, la force aérienne malienne compte encore 9 MiG-21 qui ne revoleront probablement plus jamais, 3 F-406 Caravan pour les missions spéciales, 3 hélicoptères d’attaque Mi-24, 2 SF-260 (cadeau de libye en 2010), un Britten-Norman BN-2 Islander et un vénérable Basler BT-67, dont la conception est basée sur le DC-3.
Le blog Mars Attaque est plus précis puisqu’il fait état de la présence, dans l’inventaire malien, de 7 avions légers d’oberservation Humbert Tetras, fournis par la France.
Aussi, un plan d’investissement de 300 millions d’euros a été mis en place pour la période 2015-2019 pour rééquiper la force aérienne malienne. C’est ainsi que, en février dernier, Bamako a commandé, auprès d’Airbus Defence & Space, un avion de transport de type C-295 W (W pour Winglet).
Parti de Séville, cet appareil, immatriculé TZ-11T, s’est posé le 15 décembre sur la base aérienne 101 de Bamako, après une escale dans les îles Canaries. D’après IHS Janes, le choix du C-295W a été influencé par le déploiement d’un C295M des forces ghanéennes en soutien de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA), en septembre 2014.
Basé à Bamako, ce C-295W assurera des missions de transport et d’évacuation médicale (MEDEVAC). Son rayon d’action lui permettra d’atteindre rapidement Tessalit (1.800 km, environ, de la capitale).
Cette livraison fait suite à celle d’un hélicoptère H215 Super Puma, réalisée en octobre. Un second appareil est attendu incessamment sous peu à Bamako. Enfin, la force aérienne malienne compte également sur 6 avions A-29 Super Tucano, commandés en juin 2015 auprès du constructeur brésilien Embraer.
Ce type d’appareil est idéal pour la lutte contre la guérilla. Muni de différents capteurs et, surtout, de 2 mitrailleuses de 12,7 mm ainsi que d’une capacité d’emport de 4 pods lance-roquettes, de bombes éventuellement guidées et de missiles, il sera utilisé au Mali pour l’entraînement et la surveillance des frontières. D’après DefenceWeb, la livraisons des 6 exemplaires attendus par Bamako serait imminente.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here