Dr. Bocar Tréta, Président du RPM : «IBK sera candidat en 2018 et réélu malgré tout ce que les gens disent »

73

Le Président du parti Rassemblement pour le Mali (RPM), Dr. Bocar Tréta, a animé, le jeudi 22 décembre 2016, une conférence de presse dans la grande salle de conférence du Conseil national du patronat du Mali (Cnpm). Au cours de cette conférence de presse il y a eu des explications sur les questions migratoires et d’autres sujets d’actualité. Il était assisté à cet effet par le Secrétaire général du parti, Me Baber Gano et secrétaire aux relations extérieures, Mamadou Camara.

Le Président du Rassemblement pour le Mali (RPM), Dr. Bocar Tréta, a déclaré que l’année 2016 a connu une politique tantôt troublante et tantôt stable et a profité de l’occasion pour souhaiter une meilleure année 2017. Par la suite, il a condamné les insultes et les injures à l’endroit du parti au pouvoir et notamment à la personne du Président de la République Ibrahim Boubacar Keita par l’opposition ainsi que des individus malintentionnés, à propos de la signature supposée de l’accord de réadmission des migrants vivant en situation irrégulière en Europe.

Selon lui, IBK a été remarqué par son talent politique et son sens patriotique lors d’un congrès au 25 mai 1991, à l’issue duquel il était élu au poste de secrétaire aux relations extérieures.

«Nous nous connaissons ici au Mali, on sait qui est qui dans ce pays et qui est capable de quoi. Je n’ai aucun complexe à vous dire que ceux qui attaquent aujourd’hui IBK, il est plus mieux qu’eux car il était le meilleur d’entre nous lors de ce congrès en mai 1991 », a-t-il dit. Avant d’ajouter : « IBK est un homme d’honneur et digne depuis cette époque et ce n’est pas à plus de 70 ans qu’il va changer ce comportement. Donc les insultes et les injures à son égard et étant le Président de la République est une chose horrible. Ce n’est pas heureux et ce n’est pas ça la politique, et nous devrions savoir que même en politique il y a la morale ».

Selon le patron des tisserands, l’opposition actuelle ne fait que des débats « méchants », destructeurs, anti-démocratique et anti républicain contre les institutions de la République et notamment contre le Président de la République : « Je dis que notre opposition est une opposition déstabilisatrice, son action a toujours été de déstabiliser notre pays(…) IBK sera candidat et il sera réélu malgré tout ce que les gens disent ».

Seydou Karamko KONE


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here