Session consulaire de l’APCAM : Dans le sillage d’une bonne campagne agricole

Le chef du département de l’Agriculture a, lors de l’ouverture de la 50e session consulaire de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali félicité les producteurs pour les résultats obtenus.

Le ministre de l’Agriculture Kassoum Denon, et son collègue de l’Elevage et de la Pêche, Dr Nango Dembélé, ont co-présidé, hier, dans la salle de conférence de l’institution l’ouverture de la 50e session consulaire de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM).
Le président de l’APCAM, Bakary Togola, à l’entame de ses propos, a remercié le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, pour les efforts déployés en faveur de la promotion du secteur agricole. Il a salué les résultats agricoles satisfaisants de la campagne agricole, résultats obtenus, en partie, grâce aux efforts financiers consentis par le chef de l’Etat, à travers la subvention des intrants agricoles et des équipements, a rappelé M. Togola. Il a demandé aux ministres de transmettre la profonde gratitude de tous les paysans, éleveurs, pêcheurs et arboriculteurs du pays au président Ibrahim Boubacar Kéita.
Il a annoncé que l’objectif des 645.000 tonnes de coton graine fixé pour la présente campagne a été atteint. S’adressant aux ministres, Bakary Togola a déclaré que grâce à leurs campagnes de sensibilisation et à leurs déplacements permanents sur le terrain, « nous avons obtenu les résultats escomptés ». Il a également remercié et salué le ministre Denon pour l’affectation d’une parcelle de 1 hectare dans l’enceinte du Centre régional de recherche agronomique (CRRA) de l’Institut d’économie rurale (IER) basé à Sotuba pour abriter le siège de l’APCAM.
Le responsable de l’institution consulaire n’a pas manqué de souligner la faiblesse des ressources financières affectées par l’Etat à la structure. Il a, de ce fait, relevé que le budget de l’APCAM est passé de 130 millions de Fcfa par an en 2014 à 63 millions Fcfa en 2015. Ce qui est nettement insuffisant pour faire face aux charges et aux missions assignées à l’institution consulaire. C’est pourquoi, il a plaidé pour la recherche de financement conséquent pour la construction du futur siège de l’APCAM à Sotuba, mission que l’institution consulaire pourra difficilement réaliser avec le budget alloué, a-t-il ajouté.
Le ministre Kassoum Denon a fait remarquer que le département qu’il dirige, avec son collègue de l’Elevage et de la Pêche, réfléchit à des sources alternatives de financement pérenne pour l’APCAM pour l’aider à réaliser ses missions et ses objectifs. Il a salué les acteurs du monde rural pour les résultats agricoles prometteurs qui s’annoncent. Le ministre Denon a souhaité que le Mali retrouve sa place de leader en Afrique de l’Ouest dans le domaine des productions agricoles, « si nous maintenons le cap ainsi amorcé ». « Le président de la République, le Premier ministre et le gouvernement sont fermement convaincus du que le Mali ne se développera que par le secteur agricole. C’est ce secteur qui tire l’économie nationale vers le haut et toutes les preuves palpables sont là pour le prouver », a soutenu le chef du département de l’Agriculture.
Les chantiers en faveur du monde rural sont nombreux et les aménagements agricoles vont connaître un regain d’activités l’année prochaine. A ce titre, il a rappelé la création des « nouveaux villages agricoles », nouveau concept et nouvelle vision du département qui a pour ambition de réduire la forte dépendance de l’agriculture aux aléas climatiques, la difficulté pour les paysans d’accéder aux crédits agricoles, de réduire l’insécurité foncière préoccupante. Il a sollicité l’adhésion des producteurs à cette vision qui sera la base de la révolution agraire au Mali, à travers la création d’une nouvelle race de jeunes paysans professionnels.
Le ministre a salué la participation et/ou l’organisation de différentes activités d’envergure nationale, sous-régionale et internationale comme la Bourse nationale des céréales à Ségou, le Salon international de l’Agriculture de Paris, le Salon international de l’agriculture de Bamako (SIAGRI) et la Journée paysanne à Baguineda. Il a salué l’élection de Bakary Togola à la tête du Réseau des chambres d’agriculture de l’Afrique de l’Ouest (RECAO) lors de la 7e Assemblée générale tenue, en juillet dernier, à Bamako. « Cette élection est une fierté pour l’APCAM, les plus hautes autorités du pays et l’ensemble de la profession agricole », a fait remarquer le ministre de l’Agriculture.
Enfin, Kassoum Denon a présenté ses « vœux de bonheur, de santé et de prospérité pour tous les paysans dans un Mali apaisé, uni et indivisible ».
On a noté à la cérémonie, la présence d’un représentant du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Baïkoro Fofana, des présidents des Chambres régionales d’agriculture, de l’Assemblée permanente des chambres des métiers des mines, du représentant du Commissariat à la sécurité alimentaire. Les responsables des services techniques, des projets et programmes et les représentants de la profession agricole (paysans, éleveurs, pêcheurs et arboriculteurs etc.) y étaient présents aussi.

M. COULIBALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here