Le maire réélu de Kalaban coro a ses détracteurs « Je n’ai aucun problème avec les chefs de quartiers et de villages de ma Commune… »

La réélection d’Issa Boubacar Ballo à la tête de la Commune rurale de Kalaban-Coro à l’issue des Communales du 20 novembre 2016 a été suivie des vagues de contestations. S’il s’était vautré dans le silence, M. Ballo décide enfin de répondre à ses détracteurs, dans cette interview qu’il a accordée à notre journal. Pour lui, il est évident qu’avec un bilan de 80% de réalisation de son programme, les détracteurs ne sont que de mauvais perdants.
Qui est Issa Boubacar Ballo ?
Je suis un enseignant de formation.Depuis plus d'une trentaine d'années, je suis installé dans cette commune et je me suis toujours mis à la disposition de ma population et de mon pays.
Qu’avez-vous fait comme réalisations pour votre commune ?
Dans le souci de développer ma commune, j'ai travaillé au cours de mon mandat dans divers domaines :
Dans le domaine de l'éducation, j'ai construit et équipé une vingtaine d'écoles à travers la commune dont certaines portent mon nom en guise de récompenseet parmi lesquelles on peut citer aussi le lycée public et l'Institut de formation professionnel de N'golobougou.
Dans le domaine de la santé, je suis initiateur de plusieurs infrastructures notamment les CSCOM de N'Tabacoro, d’ATTbougou,de KouloubléniSoymazana et le CSREF de Kalaban-Coro ; l'un des meilleurs du Mali sans compter l'appui constant au niveau de tous les centres de la commune.
Sachant bien que le développement ne peut se concrétiser sans les routes, durant mon mandat, Kalaban-Coro a été désenclavé avec la réalisation du pont reliant le nord et le sud vers le fleuve à Kalaban plateau sans oublier le décapage de l'artère principale.
Dans le domaine de la sécurité, en plus de deux brigades de gendarmerie, je suis à la base du commissariat de police de Kalaban-Coro même si certains disaient à l'époque que j'ai vendu des parcelles ; mais le résultat est là. C'est pour la réalisation de l'intérêt général. Quand on sait Kalaban-Coro est devenu le nid du banditisme, il faut souligner aussi le centre de secours de la protection civile pour couvrir la population et environ contre les risques de catastrophes naturelles.
Sur le plan de la jeunesse, de l’emploi et de la formation, j'ai recruté 65 jeunes diplômés et non diplômés rémunérés qui travaillent pour le compte de la mairie et une trentaine de stagiaires rémunérés. A cela il faut ajouter l’appui et le financement des projets jeunes et femmes de la commune et le renforcement des couches socioprofessionnelles.
Dans le domaine de l'économie et de l’industrie, de gros efforts se sont déployés, qui ont permis la réalisation des marchés modernes et l'installation des banques partout.
Quant à l'eau et l’assainissement, de gros efforts ont été faits. Nous avons, pour l'assainissement,effectué l'achat de véhicules bennes et autres matériels et le véhicules de transformation d'ordures pour une capacité de 7 tonnes par jour.
En hydraulique, grâce aux partenaires, des forages ont été réalisés dans tous les villages. Au moins deux ou trois par villages et l'adduction d'un point d'eau potable à Kalaban-Coro pour dire que la pénurie d'eau n'est plus d'actualité dans ma commune.
A vous écouter, votre bilan est éloquent, mais comment expliquez-vous la grogne qui a suivi votre reconduction ?
Malgré ce bilan positif, mes détracteurs continuent, à travers les canaux de communication, à diffuser des propos incendiaires et des informations non fondées pour salir mon image sinon je suis à la mairie depuis 1999. De 1999 à 2004, j’étais 1eradjoint avant d’être élu maire en 2004. Je suis réélu pour un troisième mandat à la tête de cette commune avec 160000 voix sur 31listes, y compris notre liste, celle duCNID. Cela montre que j’ai toujours la confiance de la population, malgré ce que les gens racontent par ci et par là. Je démens catégoriquementles accusations selon lesquelles j’ai fait venir des électeurs de Ségou pour voter pour moi. Je ne suis pas investi à domicile contrairement aux rumeurs. D'ailleurs, mon investiture s’est bel et bien faite à la mairie de Kalaban Coro, le 22 décembre dernier.
S'agissant de l'affaire du marché je ne suis pas responsable. C’est un projet de mon prédécesseur. Les documents étaient signés avant mon arrivée à la tête de la Commune. Mais malgré tout, j'ai investi 300 millions pour sa modernisation.
Quels sont vos rapports avec les notabilités ?
Je n'ai aucun problème avec les chefs des 11 quartiers et 13 villages qui composent la commune de Kalaban-Coro. Pour preuve, les notabilités me soutiennent dans mes actions pour le développement de cette commune.Aucune notabilité de pétition pour demander mon départ.
Je rappelle à mes détracteurs que les élections sont organisées par les autorités du pays et qu’il faut un gagnant et un perdant. Je tends la main à tous car c'est l'union qui fait la force et c'est ensemble que nous gagnerons. Dans la désunion, nous perdons.
MAMADOU NIMAGA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here