Lutte contre le VIH/SIDA : Près de 5000 patients sous ARV au CESAC

Le centre d’écoute, de soins, d’animation et de conseil (CESAC) de Bamako a abrité vendredi 16 décembre 2016, la cérémonie de lancement de la 3è semaine du mois de la lutte contre le VIH-Sida.

Cette cérémonie, dont le thème était « levons les barrières à l’accès au dépistage et traitement », a eu lieu en présence des marraines de la semaine, la ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Togo Marie Madeleine Togo et sa collègue de la Promotion de la Femme de l’Enfant et la Famille, Sangaré Oumou Bah mais aussi de la Directrice exécutive d’ARCAD-Sida, de la coordinatrice d’ONU-Sida dans notre pays, du représentant du maire de la Commune III et d’autres acteurs impliqués. Notre pays a réalisé des progrès significatifs ces dernières années dans la lutte contre le VIH et s’est fixé comme objectif le dépistage 90% de population. 90% des personnes dépistées connaissent leur statut sérologique et 90% des personnes vivant sont sous ARV et se fixe comme objectif l’éradication de la maladie d’ici à l’horizon 2030. Mais pour elle cet objectif ne peut être atteint que par le dépistage. Pour cette année, ce sont régulièrement 4954 patients qui sont suivis. Soit 71% de femmes dont 47% sont entre 25 et 35 ans. Face à cette féminisation de la maladie, la Directrice d’ARCAD-Sida, a interpellé les marraines de la semaine à s’impliquer davantage pour stopper la transmission mères- enfants du VIH. Les marraines de la semaine ont invité les femmes à saisir l’opportunité du dépistage afin de stopper la transmission mères- enfants et s’engagent à œuvrer dans ce sens. Elles ont également salué les partenaires dont l’ONU sida de notre compatriote, Michel Sidibé. Pour elle, les résultats obtenus par notre pays depuis l’apparition du VIH dans notre pays en 1985 sont encourageants. Le taux de prévalence de 2001 à 2012 est passé de 1.5% à 1.1%. La création de 652 points de prévention et 91 sites de prise en charge, 10 à 36 000 personnes vivant avec le VIH ont bénéficié des ARV et 6 milliard de FCFA ont été mobilisés par l’État et les partenaires chaque année uniquement pour l’acquisition des médicaments. La cérémonie a pris fin avec la remise des dons composés de kits et de denrées alimentaires aux personnes vivant avec le VIH et le partage d’un repas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here