Reformes politiques et constitutionnelles au Mali : La Commission Loi de l’AN en conclave pour s’armer.

Outiller les députés membres de la Commission Loi de l’Assemblée Nationale à jouer leur rôle de représentation et de législation dans les réformes constitutionnelles ; tel est l’objectif assigné à un atelier ouvert le jeudi 29 décembre 2016 à Fana. S’étant retrouvés dans cette bourgade située sur la route de Ségou à 110 km de Bamako dans le cadre d’une retraite de deux jours, les honorables de la Commission Loi ont eu à analyser la place faite au citoyen dans les différents régimes constitutionnels. Le partage des expériences de réformes constitutionnelles en Afrique et le renforcement de la capacité des députés dans les mécanismes et approches de relecture d’une constitution étaient également inscrits à l’ordre du jour de cet atelier organisé grâce à l’appui technique et financier du consortium NDI/NIRAS.

Ce consortium qui entend par cette activité aguerrir les députés pour la phase active de la révision constitutionnelle engagée par le chef de l’Etat, a été représentée à la cérémonie d’ouverture par le Directeur Résident du NDI Mali Dr. Badié HIMA. C’est l’honorable Moussa Timbiné le 1er vice-président de l’Assemblée Nationale qui a officiellement ouvert les travaux, ce, en présence du président de la Commission Loi, l’honorable Zoumana N’tji Doumbia. Ce dernier a appelé ses collègues à s’approprier les textes relatifs à la reforme de la constitution et aux régimes politiques. Pour le directeur résident du National Démocratic Institute (NDI), le présent atelier, le dernier du programme NDI/NIRAS de renforcement des capacités de l’Assemblée Nationale, est spécial en ce sens que sa thématique est une demande personnelle du président de l’AN. « Voilà ce qui explique l’insistance du consortium pour la tenue de cette retraite spéciale aussi de par le contenu de son programme. » a déclaré Dr Badié Hima. Ce programme, le représentant du NDI/NIRAS va le décliner en : les différents types de régimes politiques, les modèles de représentations les meilleurs et les expériences africaines de réforme de constitution.
Quant à l’honorable Moussa Timbiné qui présidait la cérémonie d’ouverture, le choix des experts devant apporter leurs connaissances aux députés, témoigne de l’importance que le consortium accorde au renforcement des capacités de l’Assemblée Nationale. « Ces deux jours vont vous permettre de mieux consolider vos acquis antérieurs et de s’armer pour la révision de la constitution de 1992 » a t-il lancé à l’endroit des honorables. C’est alors que les experts Dr Harouna Diallo et Pr Mohamed Traoré tous deux des chargés de cours de droit public à l’Université de Bamako, ont démarré la présentation des thèmes retenus pour l’atelier.

André SEGBEDJI/abamako.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here