Rétrospectif sur l’agenda 2016 du Président de la République : Le Mali sur un vaste chantier de développement et de coopération

La diplomatie malienne, sous les rennes de son Excellence Ibrahim Boubacar Keïta, a, au-delà de son aspect beau fixe, porté le Mali sur un vaste chantier de développement et de coopération.

Assez critiqués et cela à tort pour des raisons dont les auteurs seuls pourront répondre, les voyages que le chef de l’Etat a effectués de part et d’autre le monde ont démontré la santé et l’efficacité de la diplomatie de notre pays et accentué sa crédibilité auprès des autres nations mondiales.
Aucun pays ne peut résister au vent de la mondialisation et de ce fait, s’ouvrir aux autres sur tous les plans de croissance et coopération serait un privilège.
Les questions financières et économiques ont jalonné le parcours de notre pays en crise socio-sécuritaire pendant cette année. L’accompagnement de l’organisation sous-régionale n’a pas fait défaut depuis l’avènement de la situation que vit notre pays.
Ainsi, pour une forte implication et participation aux échanges régionales, sous-régionales et même internationales, son Excellence IBK, Président d’un pays signataire de la création de l’UEMOA se ferait remarquer par son absence à la conférence de l’organisation sous régionale tenue à Cotonou au début de l’année qui s’achève.
Conférence de l’UEMOA au Bénin, le 08 Janvier 2016
Sous la présidence de Thomas Boni Yayi, Président d’alors du Bénin, la Conférence de l’UEMOA a mis en exergue les défis de l’heure dont la sous-région est confrontée.
Le Chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéïta a loué l’état de santé aguerri de l’organisation. Il avait souhaité que ce rendez-vous de Cotonou soit celui de la redynamisation de l’organisation qui, déjà, se porte très bien et que son modèle d’organisation est envié.
L’un des objectifs de l’UEMOA est que les peuples sentent d’avantage qu’ils sont proches, qu’ils sont frères. Cela est un levier sûr pour raffermir l’immigration chaque jour davantage grâce à des instruments comme la commission elle-même, la BCEAO…
Le président Keïta a par ailleurs, dénoncé le terrorisme qui fragilise la région dont notre pays a subi les affres. Dans cette lutte, il a rendu hommage à l’Union pour ses efforts en faveur de notre pays. « Le Mali a reçu la solidarité totale de toute l’UEMOA. Cela fait chaud au cœur et cela témoigne encore davantage que notre Union est l’affaire des peuples », s’était réjoui le président Keïta.
28 Janvier 2016 Ethiopie : 26ème Sommet de l’UA
Le 26e Sommet de l'Union africaine (UA) a ouvert ses portes, le samedi 30 janvier, à Addis-Abeba en Ethiopie.
Prévues jusqu’au dimanche 31 janvier, ces assises planchent sur les droits de l'Homme mais également sur les crises qui secouent le continent. Pendant ledit sommet le soutien de la communauté africaine fut une fois de plus renouvelé au Mali pour le règlement de la crise qui le secoue. L’Afrique est présente dans notre pays à travers beaucoup de missions telles que la MISAHEL et le déploiement des militaires de plusieurs pays sous le couvert de l’ONU.
01 Avril 2016, l’investiture de Mahamadou Issoufou du Niger
Le président Mahamadou Issoufou, réélu le 20 mars à la tête du Niger, a été investi samedi 2 avril pour un deuxième mandat de cinq ans. Il a promis avec notre Président notamment de continuer à lutter contre le terrorisme, lors d'une cérémonie à Niamey à laquelle ont assisté neuf chefs d'État africains, dont bien sûr le président malien Ibrahim Boubacar Keita.
Le chef d’État a ensuite mis l'accent sur la lutte antiterroriste. Sous la menace des groupes sahéliens au Nord et à l'Ouest, le Niger est aussi la proie d'attaques incessantes des islamistes nigérians de Boko Haram dans le Sud-est. "Le terrorisme, c'est le mal absolu", a-t-il dit. "Tant qu'on n'a pas éradiqué le terrorisme au Nord-Mali et mis fin au chaos en Libye, il est vain de pouvoir dormir en paix", avait prévenu IBK.
19 Mai 2016, l’investiture de Téodoro Mbasogo, Président de la République de Guinée Equatoriale
Le président Keita a souligné l’importance de cette visite qui témoigne de sa détermination à perpétuer, diversifier et à approfondir les relations des deux pays. Pour lui, un pas nouveau vient d’être franchi dans nos relations bilatérales.
Plus qu’une reconnaissance à ce pays frère car le premier vice-président de la République de Guinée Equatoriale avait pris part à la cérémonie de signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, en mai 2015 à Bamako, cette visite a offert l’opportunité d’approfondir les contacts entre différents départements ministériels (Transport, Agriculture, Energie, Mines, Jeunesse et Emploi, Banques) des deux pays.
Ceiba international, fruit de la coopération Malienne et Equato-guinéenne
Maliens et Equato-guinéens se sont réunis pour une séance de travail qui a abouti à la signature de plusieurs accords dans les domaines de la circulation des personnes et des biens, de l’appui et l’assistance sécuritaire, de l’emploi et de la formation des jeunes des deux pays.
Déjà l’accord aérien est effectif, car un protocole d’exploitation des lignes aériennes entre Malabo et Bamako a été conclu entre les autorités de l’aviation civile des deux pays et le vol inaugural de la compagnie aérienne équato-guinéenne a eu lieu en début Décembre 2016.
Aux termes des échanges, les deux parties avaient convenu de dessiner un cadre juridique de coopération bilatérale Sud-Sud.
21 Mai 2016 en Turquie : Sommet Humanitaire Mondial
Plus de 80 pays à ce sommet mondial, il constituait un tournant majeur dans la gestion des crises humanitaires qui représentent un véritable casse-tête à l’échelle planétaire. Les responsables d’organisations humanitaires s’indignent des crises humanitaires qui sévissent dans le monde, notamment dans les pays confrontés à des conflits internes et autres tragédies comme la nôtre.
La présence du Président IBK a posé des jalons pour une assistance humanitaire dans le cadre de la prise en charge des personnes en situation de crise humanitaire.
Pour rappel, des milliers de nos compatriotes vivent toujours dans des camps de réfugiés dans des pays voisins depuis l’éclatement de la crise en 2012.
En outre, Ibrahim Boubacar Keïta aura également un tête-à-tête avec son homologue turc RecepTayyipErdogan. Les deux personnalités ont discuté des questions stratégiques au plan international et de notre coopération embryonnaire mais prometteuse.
03 Juin 2016 Sénégal : 49ème Session Ordinaire CEDEAO
Les questions de paix, de sécurité et de démocratie et particulièrement la situation au Mali étaient au cœur de la quarante-neuvième session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), qui s’est tenue le 4 juin 2016 à Dakar au Sénégal
Sur la situation au Mali, la Conférence a rappelé son attachement au respect de l’unité, de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de l’Etat Malien. Elle a exprimé sa « vive préoccupation, face à la détérioration de la situation sécuritaire au Mali, marqué par la recrudescence des attaques terroristes qui ont visé les forces de défense et de sécurité du Mali, les forces des Nations Unies, la force française Barkhane et les populations civiles. Cette situation constitue une menace pour l’ensemble de la sous-région ».
10 Juillet 2016 Niger : Sommet du Conseil de l’Entente
Le Mali était présent à ce sommet en tant que pays invité. Actualité obligeait. La question de la paix et de la sécurité dans la sous-région a été discutée. A ce propos, les chefs d’Etat ont réfléchi sur la meilleure façon de lutter efficacement contre le terrorisme qui a déjà fait de nombreuses victimes dans certains pays comme le Mali, le Burkina, la Côte d’Ivoire, le Niger.
15 Juin 2016 Rwanda : 27ème Sommet de l’UA
La question de sécurité préoccupant l’Afrique et le monde n’a pas fait oublier le diagnostic des facteurs de développement socio-économique notamment la protection de la femme et des minorités dans les Etats. Car la lutte contre le terrorisme passe aussi par l’investissement dans le social et la garantie de la liberté des citoyens pour réduire le radicalisme dans les régions vulnérables.
Conférence Internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD)6 du 27 Août 2016 au Kenya
IBK était le principal paneliste de la réunion dont le thème était : “La promotion de la stabilité sociale pour une prospérité partagée”. Il a aussi abordé l’expansion de l’extrémisme violent et évoqué la crise qui a secoué le Mali, dénonçant la lenteur des promesses faites par la communauté internationale. “Cette situation est de nature à compromettre la stabilité au Mali”, a-t-il notamment regretté.
22 Septembre 2016 USA : Assemblée Générale des Nations Unies
A ce jour, il fut établi que des progrès significatifs ont été enregistrés dans la mise en œuvre de l’Accord de paix. Ces efforts qui illustrent de façon éloquente la volonté du gouvernement du Mali d’honorer ses engagements ont permis des avancées tangibles dans tous les domaines. IBK admet « qu’en dépit des efforts déployés par les parties signataires de l’Accord, le processus de paix reste confronté à de sérieuses entraves liées aux activités des groupes terroristes dans les régions du nord qui multiplient indistinctement les attaques asymétriques contre les paisibles populations civiles, les forces de défense et de sécurité maliennes, les contingents de la MINUSMA et la force française Barkhane ».
07 Novembre 2016, la Visite d’État en Guinée Equatoriale
Sans jamais oublier les réalisations faites dans le cadre de la coopération bilatérale sur des questions économiques en terme d’investissement, du transport aérien des transactions commerciales, la Guinée Equatoriale ne cesse de porter ses considérations envers notre pays et de son Président.
La mobilisation dont a fait montre la communauté malienne à Malabo, Djibloho et Mongomo sortait de l'ordinaire. L'occasion était bonne pour faire part de leurs préoccupations que sont en général les problèmes de visas d'entrée, de carte de résident ou encore les problèmes de déplacement vers le Mali par exemple qui nécessitent de faire de longs trajets avec souvent plusieurs correspondances.
14 Novembre 2016 Maroc : Sommet COP22
Les attentes sont nombreuses mais parmi les plus importantes, on peut citer la mise en œuvre d’actions concrètes telles que l’Initiative africaine sur les énergies renouvelables (IAER) et l’Initiative africaine sur l’adaptation (IAA). « Le Mali proposera qu’un mécanisme de suivi soit mis en place dans chacun des pays afin de disposer d’un système de mesurabilité, de vérification, et de suivi-évaluation pour une bonne mise en œuvre de l’Accord de Paris », avait martelé, le négociateur malien.
D’une pierre le Mali avait eu deux coups car le Président français François Hollande a mis fin aux spéculations quant à la tenue ou non du Sommet Afrique-France qui aura lieu dans notre capitale les 13 et 14 janvier 2017. Son «Rendez-vous bientôt à Bamako» à Marrakech fut un coup de massue, asséné aux esprits malveillants du Sommet Afrique-France de Bamako.
01 Décembre 2016 Abou Dhabi : Conférence sur la Protection du Patrimoine en Péril
Le chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita s’est rendu à Abu Dhabi, capitale des Emirats Arabes Unis où il a pris part à la conférence internationale pour la protection du patrimoine culturel dans les zones de conflit. Il était accompagné pour la circonstance de la ministre de la Culture Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo et le grand imam de Tombouctou, Abderhamane Ben Essaouti.
Le président de la République assiste à cette conférence internationale pour la protection du patrimoine culturel dans les zones de conflit qui se tient sur l’initiative de la France. Le fond qui sera créé et pour lequel la France s’est engagée à mettre 30 millions de dollars, sera une véritable bouffée d’oxygène pour les pays qui souffrent du phénomène. Aujourd’hui, notre pays est concerné par cette situation du patrimoine en péril.
La ministre de la culture, Mme N’DiayeRamatoulaye Diallo, a expliqué la nécessité de positionner le Mali, car il est le premier pays à avoir commencé à réhabiliter son patrimoine culturel après le conflit, voire pendant le conflit. « Nous sommes un exemple dans le monde entier et l’UNESCO ne cesse de brandir le cas malien en exemple. Ce leadership malien va être partagé et défendu au cours de cette rencontre internationale à Abu Dhabi », conclut Mme N’DiayeRamatoulaye Diallo.
16 Décembre 2016 Nigéria : Sommet CEDEAO sur la Crise en Gambie
Le sommet a salué l’adoption de la Résolution 2295 (2016) du Conseil de Sécurité́ des Nations Unies et a exigé le redéploiement progressif des forces de défense et de sécurité́ maliennes afin de leur permettre de jouer leur rôle régalien de préservation de la souveraineté́ de la nation malienne. La Conférence exige des mouvements signataires de cesser toute entrave à la restauration de l’autorité́ de l’Etat sur l’ensemble du territoire national.
La Conférence a instruit le Président de la Commission à prendre les dispositions nécessaires en vue de l’organisation, dans les meilleurs délais possibles, d’une conférence internationale sur la situation sécuritaire au Mali, en collaboration avec l’UA et les Nations Unies, dans le but de déterminer les moyens d’intervention les plus aptes à assurer l’efficacité́ des actions en cours afin de préserver l’intégrité́ territoriale du Mali.
Sans être exhaustive, la liste ici présentée des voyages présidentiels dénote de la force diplomatique des hautes autorités maliennes à mobiliser les partenaires et de jouer sa partition dans l’édification d’un monde meilleur et paisible.
Sinaly M DAOU

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here