Journées de salubrité ‘‘Bamako ville propre’’ : Du 5 au 12 Janvier 2017 !

Cette vaste opération de salubrité est une initiative du collectif des associations pour le développement socio-économique de Bamako (CADESB) en partenariat avec la fédération des femmes maliennes de la diaspora en France. Le coup d’envoi symbolique a été donné courant semaine dernière à la mairie de la Commune V.

Ces journées de salubrité ‘‘Bamako Ville propre’’, a-t-on appris lors de cette cérémonie de lancement, vont employer au total 10.000 personnes dans chacune des six communes du district de Bamako pendant 8 jours, du 5 au 12 Janvier 2017.

L’évènement est parrainé par M. Sory Kèmèsso, opérateur économique de son Etat. Pour lui ; ‘‘ vivre dans la saleté n’est pas une fatalité’’ et, dit-il, cette opération de salubrité certainement permettre aux maliens de reconquérir leur dignité : ‘‘Elle nous permet de nous rehausser l’estime de soi, elle constitue également un bel exemple qui pourrait inciter d’autres à faire mieux ’’, a dit M. Kèmèsso.

Lors de la même cérémonie, M. Mamoutou Traoré qui a indiqué qu’une table ronde sera bientôt organisée par son regroupement pour soutenir le secteur de l’assainissement et maintenir les acquis de cette opération, pour soutenir les autorités maliennes dans les préparatifs de la tenue du sommet France-Afrique prévue à Bamako du 12 au 14 janvier prochains à Bamako.

La cérémonie de lancement de cette opération s’est déroulée en présence M. Adama Berthé, maire de la Commune IV, et de trois ministres maliens dont Nina Wallet Intalou, Mme Sangaré Oumou Bâ, Mme Keita Aida Bô, respectivement en charge de l’artisanat et du tourisme, de l’environnement et de l’assainissement et en charge de la promotion de la femme, de la famille et de l’enfant. Elles se sont toutes les trois félicitées de l’initiative : ‘‘Loin du pays, cette initiative prouve que vous avez l’amour du pays dans vos cœurs’’, a déclaré Mme Sangaré Oumou Bâ à l’endroit de la fédération des femmes maliennes de la diaspora en France.

D. Samaké

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here