Consulat du Mali en France : Combat gagné, ce que prévoit l’accord !

Cet accord entre l’ambassade du Mali en France et le collectif ‘‘mains propres’’ est un grand soulagement pour la diaspora malienne dans son ensemble.

Il n’y a pas eu d’accord sur la question relative à la dissociation de la carte Nina à la confection du passeport, indiquent des responsables du collectif dans une vidéo. Mais, dit-on, des dispositions strictes sont annoncées pour pâlir aux difficultés liées à l’acquisition du passeport.

Au nombre de ces nouvelles dispositions, indique-t-on, la date de tout passeport actuellement périmé sera prorogée d’un an en vue de permettre au détenteur de renouveler ces pièces. Et, le délai de livraison du passeport est au plus tard de trois semaines désormais. Concernant la carte NINA une vaste opération de recensement va débuter dans les 20 prochains jours et le délai de livraison des fiches d’identification est d’un délai maximum d’une semaine. C’est avec cette fiche NINA, précise-t-on, que le détenteur peut commencer les démarches pour l’obtention du passeport.

Concernant le présumé accord de réadmission, la diaspora dit avoir pris note du démenti du gouvernement malien et demande qu’il y ait désormais des concertations permanentes entre les deux parties (diaspora et gouvernement) pour discuter à fond des questions migratoires.

Autre point que contient cet accord est relatif à la protection judicaire que le collectif a demandée et obtenue pour ‘‘avoir pris en otage’’ les locaux du consulat depuis le 23 décembre dernier. L’ouverture d’un second consulat est aussi un acquis de ces négociations entre le collectif et l’ambassade. ‘ ‘Les négociations ont été faites sur la base juridique d’une note envoyée à l’ambassade par le ministre des maliens de l’extérieur’’, précise Tapa Konté, porte-parole du collectif.

La satisfaction de ces points s’ajoute ainsi à celle de 17 autres revendications que le collectif avait avant la prise en otage du consulat ; La signature de cet accord entre lees deux parties a été faite en présence des témoins et d’un huissier de justice.

Une commission paritaire ( 3 personnes de l’ambassade et 3 personnes du collectif) sera aussi mise en place pour le suivi de la mise en œuvre de cet accord.

La libération des locaux du consulat était conditionnée à la signature de cet accord. Après 11 jours d'occupation ( du 23 décembre au 02 janvier) le consulat est de nouveau opérationnel, a indiqué dans un communiqué l'ambassade du Mali en France. Occasion de noter que le Mali a un consul intérimaire actuellement en France. Son nom est Tidiane Djimé Diallo.

Djibi Samaké

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here