Assemblée générale ordinaire de la FEMAFOOT : Un projet de code électoral adopté et une commission électorale mise en place

98

Assemblée générale ordinaire de la FEMAFOOT : Un projet de code électoral adopté et une commission électorale mise en place

Le gouvernorat du District de Bamako a abrité le 27 décembre 2016, les travaux de la 45 eme Assemblée ordinaire de la Fédération malienne de football. La cérémonie était présidée par Madame Kendé Mariam Tangara, représentant le ministre des Sports, en présence du président de la FEMAFOOT, l’Inspecteur général Boubacar Diarra dit Baba ; des présidents de ligues de Kayes, Mopti, Sikaso, de Koulikoro et du District de Bamako.

Cette 45eme AG ordinaire de la FEMAFOOT intervient quinze jours après l’AG extraordinaire de Sikasso qui devait permettre aux deux camps opposés d’accorder leurs violons.

L’ordre du jour de la rencontre portait sur l’examen des différents rapports du Comité exécutif, notamment le rapport financier et le rapport d’activité du secrétaire général.

Tous ces documents ont été examinés et adoptés dans les travaux en plénière par les délégués. Le mandat du bureau exécutif arrivant à terme en octobre 2017, les délégués ont saisi cette occasion pour renouveler la commission électorale. C’est ainsi que les membres de l’ancienne commission ont été reconduits en raison de leur expérience en la matière. Cette commission est dirigée par Banou Makadji, président de ligue de Koulikoro.

Dans son discours d’ouverture de la cérémonie, le président de la FEMAFOOT a présenté les activités réalisées par le comité exécutif durant le mandat en cours.

Sur le plan du développement sportif, l’Inspecteur général Boubacar Diarra s’est réjoui que toutes les compétitions nationales aient été jouées jusqu’à terme et de la qualification des équipes sénior, junior, cadette et féminine aux phases finales des compétitions de leur catégorie. Des formations de haut niveau ont été organisées à l’intention des arbitres et des entraineurs.

Sur le plan financier, il dira que malgré un effort de compression et de rationalisation des dépenses, les charges de fonctionnement ont été augmentées de façon exponentielle. Cette augmentation est liée, selon lui, à l’accroissement des activités du bureau notamment l’organisation des championnats nationaux, l’augmentation du nombre des équipes au championnat national de ligue 1 ; le préfinancement des dépenses de certaines équipes nationale à la demande du département de tutelle ; l’organisation de l’AG extraordinaire de Sikasso et les frais de justices et les frais de défense des représentants de la FEMAFOOT aux séances du tribunal de Lausanne.

Un appui financier a été fait pour la rénovation du Stade de Yélimané. Au plan institutionnel, une commission de relecture des textes de la FEMAFOOT a été mise en place. Le cabinet FICOGEC-SARL a été chargé de l‘audit des structures.

Mohamed Naman KEITA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here