Assemblée nationale du Mali : L’épilogue qui blanchit Amadou Toumani Touré

L’Assemblée nationale du Mali a rejeté à la quasi-unanimité la demande de mise en accusation de l’ancien président Amadou Toumani Touré pour faute de preuves matérielles contre lui au cours du vote d’une résolution sur la question. La résolution a été adoptée, avec 104 voix pour le rejet, 5 voix contre, 6 abstentions et 2 bulletins nuls. Ainsi, Amadou Toumani Touré en exil à Dakar depuis le coup d’Etat militaire du 22 mars 2012 est totalement lavé de tout soupçon.

Selon le rapport de la commission parlementaire d’enquête, il n’existe pas de preuves matérielles pour sa responsabilité dans les crimes de haute trahison. Les faits reprochés à l’ancien chef d’Etat étaient qu’il n’a pas pu empêcher la pénétration des groupes armés, les a accueillis à bras ouverts, tout en leur offrant des moyens de l’Etat ; que les actions contre les groupes armés ont échoué à cause du manque de moyens adéquats etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here