Wassoulou balle de Yanfolila : Le RPM remporte la mairie grâce à une décision de justice

L’élection du maire de la commune de Wassoulou Ballé a connu un rebondissement inattendu. Elle mettait aux prises  Vincent Depaul Sidibé, candidat de l’alliance URD, FARE AN KA WILI, et Karim Sidibé, candidat du RPM. Le premier, élu au terme du vote avec une courte avance de 11 voix, a été déchu de son titre juste après son investiture au profit du candidat du RPM, par une décision du tribunal administratif, pour des irrégularités constatées dans un bureau de vote. Le camp de Vincent Depaul Sidibé, criant «au vol de sa victoire», entend faire appel auprès de la Cour suprême. En attendant, le risque d’affrontement entre les deux camps reste important.

À la suite des élections communales du 20 novembre 2016, l’alliance URD, FARE AN KA WILI a remporté la victoire dans la commune de Wassoulou Ballé avec une avance minime de 11 voix devant le RPM. Mais durant les votes, l’alliance Adéma PASJ-Codem-RDA-PSP a constaté des irrégularités dans le bureau n°07 du centre de vote de Yanfolila ville. Il s’agit d’une certaine Fatoumata Traoré, candidate sur la liste RPM. L’alliance a constaté que cette même dame était également assesseur dans le même bureau. Face à ce constat, l’alliance Adéma PASJ-Codem-RDA-PSP a immédiatement porté plainte auprès du tribunal administratif de Bamako avec des preuves pour annuler purement et simplement les résultats de ce bureau.

Avant la décision du tribunal, le maire élu par la commission de centralisation du cercle, présidée par le Préfet du cercle de Yanfolila, Vincent Depaul Sidibé, a été investi maire de la commune Wassoulou ballé, le mardi 27 décembre 2016. Mais sa joie fut de courte durée.

Après avoir examiné le dossier, le tribunal administratif de Bamako a tranché le différend électoral. Le verdict est tombé le jeudi 29 décembre.  Dans cette  décision, le tribunal a purement annulé le résultat pour des irrégularités signalées par le plaignant, et contraires à la loi électorale.

Avec l’annulation du résultat de ce bureau, la donne change. Selon la décision du tribunal, le gagnant est désormais le candidat du RPM et non celui de l’alliance URD, FARE AN KA WILI. La décision du tribunal a immédiatement provoqué une grande colère dans le camp de l’alliance qui crie à la «confiscation de sa victoire». Selon nos sources locales, la tension est à son comble, et le risque d’affrontement entre les militants des deux camps est important. En attendant, le recours auprès de la Cour suprême est en étude du côté de l’alliance. Les deux camps se réclament toujours maire de la commune. Il y a donc deux maires pour une seule commune en attendant la suite de l’appel auprès de la Cour suprême.

Wassolo


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here