Abdramane Diarra, Président du mouvement des Jeunes de l’URD : « Il n’y a aucun doute sur l’élection de Soumaïla Cissé à la tête du Mali en 2018 »

Le jardin du Palais de la Culture Amadou Hampathé Bah a servi de cadre le 10 janvier à la cérémonie de présentation des vœux des militants de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) au président du parti, l’honorable Soumaïla Cissé. Cette présentation de vœux a été l’occasion pour les militantes et militants du parti de faire un regard rétrospectif sur l’année écoulée  mais également de  prévoir les actions futures. Ils ont également profité de l’occasion pour  dresser un tableau sombre de la gouvernance dans notre pays.

Ils étaient nombreux à prendre d’assaut le jardin du palais de la culture Amadou Hampathé Bah pour être témoin oculaire de cette cérémonie de  présentation des vœux. C’est le président du mouvement des jeunes, M. Abdramane Diarra qui a pris le premier la parole. Il a axé son discours sur le rappel du chemin parcouru en 2016 et sur l’orientation vers des chemins meilleurs en 2017. C’est ainsi qu’il a dressé quelques activités menées par la jeunesse du parti. Selon lui,  la jeunesse URD occupe le premier rang de la jeunesse des partis politiques au Mali  d’autant que le réseau des jeunes des partis politiques et le réseau des jeunes leaders des partis politiques et associations sont gérés par des jeunes leaders de l’URD. Pour M. Diarra, la jeunesse de l’URD et par ricochet la jeunesse malienne reste confronter au chômage, à l’injustice, au favoritisme, au clientélisme et au népotisme. Et M. Diarra d’ajouter « à moins de deux ans de la fin du quinquennat du président IBK, le Mali est au bord du gouffre ». L’immense espoir que le peuple malien avait placé en son président s’est effondré, a-t-il indiqué. La jeunesse qui constitue l’avenir du pays est désespérée et réduite au silence,  a-t-il commenté. Avant de présenter ses vœux pour la nouvelle année 2017, M. Diarra a indiqué  que le vent de l’alternance en 2018 a commencé à souffler avec les résultats des élections communales du 20 novembre dernier et des législatives partielles de Tominian. Et il n’y a aucun doute sur l’élection de Soumaïla Cissé à la tête du Mali en 2018, a-t-il poursuivi. Pour sa part, la présidente du mouvement des femmes, Mme Adjawiakoye Ramatoulaye Koné a indiqué que l’URD est un parti Républicain et légaliste, d’autant qu’il prend en compte les aspirations du peuple malien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here