Commissariat de Kita : Attention, des agents rackettent les paysans !

S’il y a quelque chose qui doit attirer l’attention des autorités locales de la ville de Kita, c’est bien le comportement des agents de la police envers nos pauvres parents des villages environnants. Pour cause, ces paisibles paysans qui viennent souvent à la foire hebdomadaire pour vendre céréales et légumes afin de repartir avec un peu de condiments pour assaisonner leurs sauces, sont dépouillés de leurs petits jetons. Chaque matin, des agents de la police se postent à l’entrée de la ville pour siffler nos parents. Impossible d’y échapper. Car, ils demandent vignette, plaque de la moto et papiers d’achat, sachant bien qu’il est difficile de trouver toutes ces pièces sur les pauvres populations. Ils leur soutirent des billets allant de 500 à 2000FCFA. Pour autant, les usagers de la ville de Kita circulent librement sans ces pièces et sans être inquiétés. Cette pratique est source de calvaire pour les paysans dont certains peinent à joindre les deux bouts. Les responsables du commissariat et les autorités communales doivent avoir un œil sur ce genre de pratique.
***************************************

Kita : Les gros porteurs piétinent le code de la route

La ville de Kita est impunément traversée par les gros porteurs. Malgré la présence d’un panneau indiquant une déviation, des chauffeurs au volant de ces mastodontes font la sourde oreille pour traverser la ville. Le 5 janvier dernier, un poteau électrique a été déraciné par un camion remorque provocant une perturbation dans la distribution du courant durant quelques jours dans la capitale de l’arachide. Vivement des mesures draconiennes pour que force reste à loi afin de préserver la quiétude et la vie des populations.

Fahdy

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here