Sommet Afrique-France : Bamako fait peau neuve !

La capitale malienne a changé d’habits à moins d’une semaine du sommet prévu les 13 et 14 janvier 2017. Une dynamique d’embellissement qui a attiré notre attention.
On se souvient encore de l’opération controversée ”Ami Kane“, du nom de la gouverneure du district de Bamako. La polémique sociale qui avait suivi était motivée par une chose : la tenue du 27ème sommet Afrique France dans la cité des 3 caïmans. Onze ans plus tard (3-4 décembre 2005), le Mali abrite pour la deuxième fois les retrouvailles traditionnelles entre le président français en exerce et les chefs d’Etat du continent. Le régime a compris l’ampleur de la chose et ne s’est pas fait prier pour laisser ses marques.

Le district de Bamako a une spécificité depuis plusieurs semaines : la visibilité est nette, à travers les grandes artères « dégagées » d’occupants encombrants. Toutes les voies publiques étaient des théâtres d’une occupation anarchique par les motos ou voitures stationnées, vendeurs ambulants etc…

Ce manque d’hygiène et de l’assainissement a fini par créer un incivisme sans précédent au vu et su de tous. Finalement, la nomination de la gouverneure Amy Kane changera la donne. En moins de 3 semaines après sa prise de fonction, les avenues et le centre-ville sont débarrassés de nombreuses installations anarchiques. Aucune des 6 communes de Bamako n’a été épargnée.

Après le dégagement, place à l’entretien des routes. Depuis 2 mois, Mme Traoré Seynabou Diop, la patronne du ministère des Transports, a intensifié les travaux d’entretien routier dans le district. Même aux environs de minuit, on peut apercevoir certaines équipes en travaux.

Les entreprises retenues pour les travaux ont coulé à flot le goudron sur une grande majorité des artères stratégiques de Bamako, en plus de certaines rues de quartiers tels que l’hippodrome. Cette politique de bitumage des voies, facilite désormais le trafic urbain, plus fluide. Seynabou Diop participe ainsi à l’embellissement de la plus grande métropole du Mali.

Ces travaux, selon ses initiateurs, s’inscrivent dans le cadre d’un vaste programme de réhabilitation du système de drainage dans la ville, dans la perspective du sommet Afrique France. Cette pléiade d’actions dotera désormais la capitale d’un réseau routier rénové, pour une plus grande sécurité des usagers et visiteurs du Mali. De bons augures pour la relance post-crise.

Idrissa Keita

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here