Prétendue magouille de primes des agents de sécurité : Le ministère de la Sécurité dément les allégations

Suite à l’information diffusée par un confrère de la place relative à une prétendue magouille de primes des agents devant assurer la sécurité du sommet Afrique-France, le Directeur des finances et du matériel du ministère de la Sécurité et de la Protection civile a démenti ses allégations. C’était à la faveur d’un point de presse, tenu le mardi dernier, dans l’enceinte dudit département.

Mamadou Soukouna, Directeur des finances et du matériel du ministère de la Sécurité, a apporté un démenti à une information distillée par un confrère de la place sur une prétendue magouille de primes de gratification des agents devant assurer la sécurité du sommet. « Le département en charge de la sécurité s’inscrit totalement en faux contre ses allégations. Ce n’est pas le moment de distraire ceux qui sont en train de faire correctement leur travail. Nous sommes à une phase critique de l’organisation du sommet dont la réussite tient à cœur tous les Maliens. Nous n’avons rien à cacher. Le journaliste qui a écrit cette information n’a eu aucun moment recours au centre de communication pour un recoupement », a-t-il déploré.

Apportant plus de précision, Col Fodé Malick Sissoko, formateur de 700 agents devant assurer la sécurité du sommet Afrique-France, a indiqué que ce qui a été qualifié de primes n’est qu’une gratification. Selon lui, l’attribution des primes est réglementée par des textes. « A la date d’aujourd’hui, il n’y a aucune gratification en souffrance », a-t-il déclaré.

A l’en croire, de mai à octobre, il y a eu la formation de 700 agents qui vont assurer la sécurité des personnalités du sommet. « Pour y arriver, il fallait procéder méthodiquement. J’ai d’abord remis à niveau 15 éléments qui, à leur tour, allaient me servir de moniteurs. Comme c’est des aides formateurs, j’ai demandé au commandement à ce qu’on leur allouent une gratification de dix mille francs par jour et les éléments formés, une gratification de mille francs par jour pendant le temps de leur formation», a-t-il expliqué. Concernant le volet habillement, Col. Sissoko dira que c’est une initiative du ministre de la Sécurité. A ses dires, le ministre a estimé que, comme la formation a été homogène, de les doter en costume pour la protection des personnalités lors du sommet. « A aucun moment, il n’y a eu une promesse de primes ou d’habillement », a-t-il précisé, ajoutant qu’il y a eu un tri pour distinguer les meilleurs éléments en fonction de leur profil. « C’est un devoir pour nous de mettre les éléments qu’il faut à la place qu’il faut au moment opportun. Car, en matière de protection des hautes personnalités, il n’y a pas d’à peu près. L’objectif qu’on a à atteindre c’est d’assurer le confort des personnalités hôtes pendant le sommet», a-t-il conclu.

Boubacar SIDIBE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here