Le président malien Keïta espère que la France ne changera pas de « paradigme »

74

Ibrahim Boubacar Keïta considère qu’au Mali « il n’y aura pas de développement sans une paix réelle ».

A l’occasion du sommet de Bamako, son hôte, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a été l’invité, dimanche 15 janvier, de l’émission « Internationales » proposée dimanche par TV5 Monde et RFI avec Le Monde. L’occasion de l’interroger sur la menace djihadiste dans son pays, la crise en Gambie et les questions migratoires.

Craignez-vous la remise en cause des engagements pris durant ce sommet en matière de sécurité et de développement avec le départ du président François Hollande ?

Non. Ce sont des engagements conformes aux intérêts de la France. Dès lors, tout président qui sera élu devra s’assurer de la permanence des intérêts français. J’espère qu’on ne changera pas le paradigme que le président François Hollande a tenu à observer, à savoir aucune intervention armée qui ne soit légitimée par la communauté internationale et dans le respect de nos pays.

L’époque de la Françafrique est révolue ?

Je ne sais pas trop ce que veut dire Françafrique. C’est un mot fourre-tout

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here