Transhumance politique: L’UFD accueille de nouveaux adhérents

Le Parti Union des forces démocratiques (UFD) a tenu le week-end dernier sa conférence régionale du district de Bamako, au Grand hôtel, couplée à la cérémonie de l’adhésion de jeunes cadres amis d’Abdoul Kadri Bouaré, des maires et des conseillers communaux à cette formation politique. C’était sous la houlette du premier responsable du parti UFD, M. Siaka Diarra.

D’entre de jeu, le coordinateur régional de l’UFD, à Bamako, a expliqué que ces adhésions dénotent du gain de l’audience importante de l’UFD sur la scène nationale et internationale. Selon Abdoul Kadri Bouaré, depuis 25 ans, l’UFD n’a cessé d’apporter sa pierre à l’édification d’un Mali beau, prospère et démocratique et ce, à travers l’apport inestimable de ses nombreux militants parmi lesquels ses vaillants cadres.
«Cette adhésion massive de cadres s’inscrit dans ce cadre avec pour objectifs majeurs de continuer à jouer cette mission ô combien noble. Il me plaît ici de rappeler que votre adhésion nous conforte à plus d’un titre pour que l’UFD soit ancrée plus démocratique que jamais», a-t-il souligné.
À sa suite, les porte-paroles des jeunes cadre Amadou A. Haïdara et celui des élus, Alou Diakité, ont tous tour à tour expliqué le choix de l’UFD par l’action et l’élan démocratiques qui caractérisent le parti. Ils ont, à cet effet, salué le président du parti, Siaka Diarra, pour les valeurs qu’il incarne.
Pour sa part, le président du parti n’a pas caché sa satisfaction à propos du «choix libre et éclairé» des nouveaux adhérents. Et aussi des résultats du parti aux communales du 20 novembre 2016. «56 conseillers municipaux et 3 maires, obtenus dans des conditions difficiles lors des communales du 20 novembre. Aujourd’hui, nous enregistrons l’adhésion d’un honorable conseiller national et quinze conseillers fraichement élus, composés d’indépendants et de partis politiques, soit un total de 71 conseillers. Ces conseillers et maires soucieux du devenir de leur cité ont choisi l’UFD, un parti d’avant-garde, des couches laborieuses pour une synergie d’action de développement. Ce score, plus qu’honorable, nous a permis de figurer parmi les premiers 20 partis qui comptent électoralement dans notre pays où l’on dénombre près de 200 partis politiques», a expliqué le président Siaka Diarra.
Il a ensuite rappelé aux nouveaux adhérents les valeurs fondatrices de l’UFD : patriotisme, loyauté, respect des valeurs démocratiques, respect des droits de l’homme, engagement politique et travail bien fait. «À l’UFD, multipartisme n’est pas synonyme d’animosité, mais plutôt compétition d’idées et de projets de société. Il n’y a pas d’anciens ni de nouveaux militants. La place se gagne à l’UFD par le travail de terrain, l’engagement politique et le respect des textes du parti».
Au total, les nouveaux adhérents sont au nombre de 82 dont 15 conseillers municipaux, un conseiller national et 66 cadres, venus de plusieurs de plusieurs formations politiques de Kayes à Kidal.
Enfin, le président du parti, Siaka Diarra, a indiqué qu’en prélude au 5e congrès ordinaire du parti, la conférence nationale statuera sur l’orientation politique du parti dans les joutes électorales générales que notre pays s’apprête à organiser courant 2017-2018. Par conséquent, il a invité les responsables des sections à achever la mise en place des structures du parti avant fin février, en conformité avec les textes.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here