CAN 2017: Maliens et Egyptiens se neutralisent

Les équipes du Mali et d’Egypte se sont neutralisées (0-0) dans le groupe D de la CAN 2017, ce 17 janvier à Port-Gentil. La faute notamment à une pelouse indigne d’une Coupe d’Afrique des nations. On dit souvent que l’herbe est plus verte ailleurs. Ce dicton est à prendre au premier degré en ce qui concerne l’état des pelouses gabonaises… Car une énième rencontre de la CAN 2017 s’est déroulée sur un terrain déplorable. Une heure après la victoire du Ghana sur l’Ouganda, Maliens et Egyptiens se sont en effet affrontés sur le « champ de patates » du Stade de Port-Gentil. Dommage : les deux équipes semblaient pourtant vouloir se livrer et offrir du jeu. Les occasions de but franches ont donc été rares, les joueurs doués techniquement, à l’image de Bakary Sako (Mali) et de Mohamed Salah (Egypte), ayant eu la plus grande difficulté à manier le ballon. Sans compter la moiteur, qui a fini d’achever plus d’un acteur de ce match. Essam El Hadary rentre dans l’histoire L’Egypte a notamment dit « au revoir » très rapidement à son gardien de but, Ahmed Elshenawi, sorti sur blessure. Cela a au moins permis à Essam El Hadary, le légendaire portier des « Pharaons », de faire son entrée en jeu. A 44 ans, le quadruple champion d’Afrique (1998, 2006, 2008, 2010) est au passage devenu le joueur le plus âgé de l’histoire de la CAN. Au final, seul le jeune Yves Bissouma, entré en fin de rencontre, aura éclairé cette rencontre hachée par les fautes et le manque de lucidité des joueurs. Résultat : un match nul qui fait les affaires du Ghana, seul en tête de la poule D, avant d’affronter le Mali le 21 janvier prochain. Les Egyptiens, eux, joueront contre les Ougandais.
  Source : Africatime Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here