Lutte contre la corruption et délinquance financière : Une Centrale d’achat comme solution.

Le gouvernement du Premier ministre Modibo Keita, afin de s’attaquer aux causes endogènes de la corruption et de la délinquance financière, va dans les jours avenir,  mettre en place une Centrale unique d’achat public. La décision qui est qualifiée d’historique a été prise le 5 janvier dernier lors du conseil de cabinet au titre de 2017, présidé par le Premier ministre Modibo Keita.

Le porte-parole du gouvernement, Me Mountaga Tall, justifiant la pertinence de la décision, a signalé qu’il y a un souci permanent du gouvernement, une demande forte de nos compatriotes pour la gestion efficace, rationnelle, efficiente des ressources publiques.

« Le Premier ministre, pour traduire cette exigence en acte, a instruit au ministre des Finances de mener une étude sur la mise en place d’une centrale d’achat public », a précisé le porte parole du gouvernement. et d’ajouter que la gestion des ressources publiques passe, dans une large part, par les marchés publics. « Aujourd’hui ces marchés publics se font de façon disparate. Et cette centrale d’achat public devrait permettre de faire des économies d’échelle, elle devrait permettre plus de transparence dans la passation des marchés publics ».

En tout ca, tout porte à croire qu’il y aura quelques détails à définir, avant la série des propositions de lutte contre la corruption et la délinquance financière que le Vérificateur général Amadou Ousmane Touré compte dévoiler lors du discours qu’il prononcera à l’occasion de la remise de son rapport annuel 2015 au président IBK, nous apprend un expert-lutte contre la corruption.

 

Moussa Ousmane Touré

La Lettre du Mali


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here