20 janvier 1961-20 janvier 2017 : L’armée malienne célèbre son 56ème anniversaire demain

225

Les forces armées maliennes célébreront demain vendredi 20 janvier, leur 56ème anniversaire. Pour l’occasion, le Chef suprême des armées, Ibrahim Boubacar Keïta président de la République, devra offrir cet après-midi un repas de corps aux militaires au Camp Soundiata Keïta de Kati. Où il assistera aussi à la traditionnelle prise d’arme demain vendredi 20 janvier.
20 janvier 1961-20 janvier 2017, les Forces Armées Maliennes (FAMA) célébrerons demain vendredi, leur 56ème anniversaire. En prélude aux festivités, aujourd’hui jeudi 19 janvier dans l’après-midi, le président de la République, chef suprême des armées, Ibrahim Boubacar Keïta, devra, selon le programme, prendre un repas de corps avec les militaires au Camp Soundiata Keïta à Kati. Avant d’assister le lendemain vendredi dans la matinée au même lieu, au traditionnel défilé militaire des troupes. Pour l’occasion, le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta, prendra part également à la prise d’arme et passera en revue la troupe dans son véhicule de commandement. Et il sera accompagné des présidents des autres institutions de la République, des membres du gouvernement et des diplomates étrangers.
Outre ces activités, il est également prévu la décoration de quelques militaires en reconnaissance de leurs sacrifices pour la patrie.
Faut-il le signaler, la célébration de ce 56ème anniversaire intervient à une période où l’armée malienne, en déconfiture il y a de cela quelques années, est en train de se reconstruire lentement mais sûrement. Et cela, grâce aux efforts des autorités qui, à travers la Loi de Programmation Militaire, se sont engagés à former et équiper l’armée afin qu’elle puisse accomplir sa mission régalienne. A savoir, assurer la défense de la patrie et sécuriser les populations et leurs biens.
A cet effet, l’armée a été récemment dotée d’un avion de transport CASA 295 et d’un hélicoptère de transport Super Puma, réceptionnés à la base de l’armée de l’air le 2 janvier dernier par le Premier ministre Modibo Keïta et le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Abdoulaye Idrissa Maïga.
Quelques jours après, trois véhicules blindés ont été acquis pour les Forces Spéciales de Lutte Anti Terroriste (FORSAT). Mais aussi, la police nationale a été dotée d’une grille (véhicule) dernière génération, de cent-soixante-dix motos et d’autres équipements spécifiques. Tels que des matériels de protection et d’intervention dans le cadre du maintien d’ordre (Casques MO, boucliers, bâtons de défense, gilets pare-coups, gilets pare-balles à port apparent et discret, masques à gaz…), matériels de transmission et de communication (radios portatives numériques cryptées, un véhicule Poste de Commandement Transmissions, des mini drones, des appareils de reconnaissance-Trans vidéo 1200 mobile et robots de déminage), entre autres. Toutes choses qui attestent que même si beaucoup reste encore à faire, les forces armées maliennes sont en train de se reconstruire petit à petit.
Lassina NIANGALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here