Cinquante-sixième anniversaire des FAMA : Une armée de plus en plus robuste

79

Demain 20 janvier 2017, l’armée nationale aura cinquante-six ans. Plus d’un demi-siècle après sa création par le Président Modibo Kéïta, père fondateur de la nation malienne, l’outil de défense du Mali, fortement mis à mal par les régimes successifs, est en phase de reconstruction avec la fameuse loi d’orientation et de programmation militaire (1 230 563 972 349 de FCFA prévus sur cinq ans) initiée par le Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta.
Le 20 janvier 1961, la jeune République du Mali se dotait d’une armée nationale après le départ des derniers soldats français. Ainsi, cette date est célébrée comme date anniversaire de la création de l’armée malienne. Cette année, l’évènement est endeuillé par l’attentat suicide perpétré contre le camp du MOC à Gao qui a fait plusieurs dizaines de victimes. Toutefois, ce terrible attentat, tout comme beaucoup d’autres attaques au cours de l’année écoulée, ne doivent en aucun cas, nous faire perdre de vue, le travail de reconstruction de cette armée entrepris par les plus hautes autorités.
« L’élaboration en cours d’une Loi d’Orientation et de Programmation de la Sécurité améliorera notablement la gestion des personnels, des équipements et des infrastructures », lançait le Président Ibrahim Boubacar Kéïta à l’occasion du 22 septembre 2016.
Votée le 05 mars 2015, la loi d’orientation et de programmation militaire se dresse comme l’outil de restructuration profonde des forces armées et de sécurité maliennes permettant le renforcement des capacités opérationnelles. Avec un budget de 1 230 563 972 349 de FCFA sur cinq ans, l’objectif de ce programme est de doter le pays d’une armée forte, motivée et capable de faire face aux différentes menaces auxquelles elle est confrontée.
La traduction en acte de cette volonté politique est de plus en plus visible sur le terrain. Une formation accrue de qualité des hommes, le réarmement du moral par des mesures de motivation et l’acquisition d’équipements militaires tels que les véhicules et les avions de combat et de transport de troupes. Aussi, dans le cadre du renforcement de l’effectif, de nouveaux recrutements dans tous les corps ont eu lieu et d’autres sont en cours.
Le lundi 02 janvier 2017, à la Base aérienne 101 de Senou, le Premier ministre à la faveur d’une cérémonie, procédait à la réception officielle de deux nouveaux aéronefs de l’Armée de l’air. Il s’agit de l’avion de transport CASA 295 et de l’hélicoptère de transport SuperPuma.
C’est donc une armée de plus en plus robuste qui se construit au fil des ans afin de faire face à sa mission régalienne qu’est la défense de l’intégrité du territoire national.
Daouda T. Konaté

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here