Industrialisation au Mali : Mohamed Aly Ag Ibrahim fait le bilan de ses six mois

Pour partager avec les hommes des médias les réalisations de son département durant les six dernier mois et des perspectives, le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, a offert un déjeuner à la presse le mardi 17 janvier 2017 dans la salle Mayeva à l’ACI-2000 de Bamako.

Le déjeuner était l’occasion toute trouvée pour informer la presse des principales réalisations du ministère du Développement industriel de sa création en juillet 2016 à ce jour et les perspectives dans les mois, voire des années à venir.
Pour le ministre, l’industrialisation constitue une étape primordiale, voire indispensable au développement socio-économique d’un pays. Il ressort de la présentation faite par le Mohamed Aly Ag Ibrahim que son département a fait des réalisations, mais beaucoup reste à faire pour que le Mali soit un pays industrialisé.
Ainsi, de sa création à nos jours, le ministère du Développement industriel a mené un certain nombre d’activités. Il s’agit, entre autres, de la signature d’un protocole d’accord et de la convention d’établissement entre la société Gaia Equity et le gouvernement du Mali pour construction d’une cimenterie intégrée à Guinbané, cercle de Diéma, région de Kayes ; la signature d’un protocole d’accord entre la Fédération nationale des producteurs d’huile et d’aliments bétail (Fénaphab) et la Fédération des groupements interprofessionnels de la filière bétail viande du Mali (Fébévim) pour la gestion des tourteaux au Mali.
Selon le ministre, les huileries du Mali sont confrontées à un problème de matières premières qui est généralement la graine de coton. Pour trouver une solution à l’insuffisance de matières premières, un atelier national sur la diversification des matières premières utilisées par les huileries pour la production d’huile alimentaire a été organisé.
En plus, le ministère du Développement industriel a organisé des ateliers régionaux sur la restructuration et la mise à niveau des entreprises industrielles des régions de Gao et Tombouctou. L’objectif de cette mission était d’assurer la promotion du secteur industriel à travers notamment la restructuration et la mise à niveau des petites et moyennes entreprises en difficultés en vue de contribuer à la relance économique post-crise.
Au cours du second semestre de 2016, le ministère du Développement industriel a visité trente-quatre (34) entreprises industrielles et 9 projets d’entreprise. Il a aussi inauguré le Cimaf, l’usine de la Société ciments de l’Afrique Mali, organisé la Journée de l’industrialisation de l’Afrique (JIA) et le Prix malien de la qualité (PMQ)…
En perspective, le département compte poursuivre la mise en œuvre du plan d’action 2015-2017 de la politique de développement Industriel, du plan d’action 2015-2017 de la politique nationale de qualité, du plan d’action 2012-2021 de la Stratégie nationale de développement du secteur agroalimentaire et du plan d’action 2015-2019 de la Stratégie nationale pour le développement de la propriété intellectuelle.
Dans les jours à venir, Mohamed Aly Ag Ibrahim compte inaugurer l’usine des produits pharmaceutiques de la société Human Welle Pharma.
Il compte relancer les activités de l’Usine malienne de produits pharmaceutiques (UMPP). Cette structure se trouve aujourd’hui dans des difficultés et fait l’objet de convoitise des investisseurs.
Une stratégie nationale d’aménagement des zones industrielles sera élaborée et adoptée. Le ministre promet que l’Agence d’aménagement des zones industrielles (AZI-SA) sera remise sur pied.
Selon le ministre, l’une des difficultés majeures à laquelle les entreprises industrielles maliennes sont confrontées est celle de l’énergie. C’est pourquoi, le gouvernement est en train de mettre en place une stratégie pour permettre aux industries maliennes d’avoir accès l’énergie à des prix préférentiels.
A Daou

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here