Assassinat en série : Oumar DOUMBIA, avoue avoir tué cinq personnes et dissimulé leur corps dans différents endroits

La criminalité prend de plus en plus de l’ampleur dans notre pays. Et est désormais diversifiée et variée. D’où le cas de ce monstre d’Oumar Doumbia qui se fait chercheur de visa pour profiter de tuer ses clients. A la suite donc de quelques forfaits, une enquête fut ouverte par les hommes de la Brigade d’Investigation Judiciaire (BIJ) de la police nationale dont notamment sur la disparition du jeune Moussa THIAM. A la suite de laquelle, Oumar DOUMBIA est arrêté et avoue ses meurtres.

En effet, mis sous les verrous, quelques jours plus tard, après les inlassables interrogations de l’inspecteur principal Mohamed S. HAÏDARA et ses éléments de la BIJ, Oumar craque et il finit par révéler quatre autres homicides. Ainsi, il accepte de se rendre avec les policiers sur les endroits où il a laissé les corps de ses victimes.

Déjà, le lundi dernier, notre confrère ” Le SURSAUT” écrit : ‘‘Après avoir été arnaqué de la somme d’un million de Francs CFA par Oumar DOUMBIA dans une affaire de visa pour la France, le jeune Moussa THIAM, porté disparu depuis le 20 décembre dernier a été retrouvé mort à Dikato. Localité située à deux kilomètres de Farabana dans la commune du Mandé. Et d’après les enquêtes de la police, le présumé auteur de son assassinat n’est autre qu’Oumar DOUMBIA, déjà arrêté par la Brigade d’Investigation Judiciaire de la police Nationale.” Ainsi, a été le début de la révélation au public d’une affaire criminelle qui aboutit à la découverte d’une série de meurtres dignes d’un film de fiction américaine.

Oumar DOUMBIA, habitant à Djicoroni-Para, marié et père de deux enfants, vivant sous la couverture d’un commerçant est décrit par les voisins comme quelqu’un de timide et respectueux.

En vérité, il n’est autre qu’un dangereux tueur en série, un criminel bon teint. En effet, avant l’assassinat de Moussa THIAM, il avait déjà tué quatre autres personnes.

SON MODE OPERATOIRE

Oumar DOUMBIA fait croire à ses victimes qu’il peut les faire entrer en Europe moyennant la somme d’un million cinq cent mille Francs CFA (1.500.000 F CFA). Pour entamer la procédure, la victime doit lui payer d’abord un million de FCFA et une fois arrivée à destination, ce sont tes parents qui s’acquittent du reliquat à savoir les cinq cent mille FCFA (500.000 FCFA). S’il encaisse la première tranche de l’argent, un million de Franc CFA, il monte un stratagème pour être seul avec ses proies, en leur faisant croire que cela fait partie du processus à suivre. Une fois, seul avec ses victimes, dans son véhicule, il leur sert une boisson sucrée. Les éléments de la BIJ supposent que la boisson que le bourreau offrait à ses victimes contenait probablement un somnifère puissant. Après, avec sa voiture, il les amène loin de Bamako dans un endroit peu fréquenté par les hommes, ensuite il casse leur tête avec n’importe quel objet trouvé sur place et jette leur corps dans les buissons. Afin de récupérer le reste de l’argent, Il appelle la personne qui doit lui donner le reliquat avec un numéro masqué, imite la voix de sa victime, confirme son arrivée à destination et lui invite à payer le reste de l’argent à Oumar DOUMBIA. C’est ainsi qu’il a eu toutes ses victimes.

Parmi ses victimes, il y a deux amis d’enfance, sportifs et qui rêvaient d’aller jouer au football en Europe. Il s’agit de Cheick Oumar KEÏTA (29 ans) et de Souleymane KEÏTA dit BASSOLO (26 ans). Les deux victimes habitent la même rue et ont les maisons contigües. Les restes de leurs corps ont été retrouvés à environ 800 mètres du poste de péage de Sanankoroba. Deux autres corps, probablement ceux de Beïdi FOMBA et d’Ousmane KEÏTA, ont été découverts à Kéléya, un village qui se trouve sur la route de Bougouni. A part le dernier, qui était du quartier de BAGADADJI, toutes les autres victimes étaient du même quartier que leur bourreau à savoir Djicoroni-Para. C’est l’assassin lui-même qui a indiqué aux policiers de la BIJ les différents lieux où se trouvaient les différents corps de ses victimes.

Le jeudi dernier, les familles des victimes ont été mises au courant des révélations faites par le monstre Oumar DOUMBIA. Eux, qui pensaient que leurs enfants sont en Europe, ont eu la surprise désagréable d’apprendre que les corps de leurs enfants ont été retrouvés dans certaines localités du Mali. Maintenant, les parents attendent les corps de leurs enfants pour faire leurs propres inhumations.

Suite à ces révélations, les populations de Djicoroni durement frappées par ces deuils successifs et indignées, sont allées mettre le feu dans la maison du tueur en série. N’eut été l’intervention des éléments du 14ième Arrondissement, les populations du quartier allaient détruire totalement sa maison.

Comment un individu décrit comme timide et respectueux par ses voisins, a pu commettre ces crimes ? Est-ce la recherche de l’argent seulement peut conduire un individu à tuer ses semblables aussi froidement ? A-t-il agit seul ?

En tout cas, les inspecteurs Mohamed S. HAÏDARA, Boubacar SINABA et leurs hommes sont à pied d’œuvre pour avoir plus d’éclaircissement dans cette affaire.

Sory Ibrahim TRAORE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here