Dossier Ras Bath : Révélation de taille sur le complot orchestré par Konaté-Karim-Tiéman

191

Comme le dit un dicton, ” dans une association des malfaiteurs, avec le temps, les langues se délient et la solidarité s’effrite”. Tel est le cas de l’alliance entre Me Konaté, Tieman Huber Coulibaly et de l’honorable Karim Keita pour traquer, domestiquer ou museler le célèbre chroniquer Ras Bath. En effet, Comme quelqu’un qui se sent abandonné, trahi, les propos que Me Konaté tiennent çà et là commencent à s’étendre et être à la portée de l’ensemble des maliens : ‘’Karim Keita et Tieman m’ont aidé à devenir ministre de la justice pour, entre autre, Canaliser, à défaut, museler Ras Bath jusqu’à après 2018’’.
Fort du soutien de ses parrains, et non des moindres, Tieman Huber Coulibaly, ministre de la Défense au moment des faits, et l’actuel Président de la commission Défense à l’assemblée Nationale, Karim Keïta, Konaté, tout nouveau ministre de la Justice, mu par le goût de son poste et la perspective de grimper à celui des Affaires Etrangères, décide de marcher sur le code pénal, et fait arrêter Ras Bath.
Pour comprendre ce deal du genre far West, et cette cabale contre Ras Bath, il faut remonter à l’année 2016. Dans sa campagne de parfaire son image de présidentiable, Karim avait fait fabriquer des tonnes de cahier scolaire avec sa photo sur la couverture qui devait remplacer les cahiers classiques dans les écoles. L’opération commence au niveau des écoles de la République à Bagadadji et Bozola. Ras Bath, dénonce le caractère politique de cette opération qui transgressait les règles régissant l’enseignement et les manuels scolaires. Devant la pression, Karim a dû abandonner son projet. Et depuis, Ras Bath est passé pour celui qui est contre lui et qui constitue un obstacle majeur à neutraliser à temps.

Le massacre de nos soldats lors de l’attaque du camp de Nampala et le mensonge de Tieman pour narguer le Président et les Maliens, ont été dénoncés par Ras Bath dans ses émissions. Enfin, le détournement des primes générales alimentaires des soldats, qui est 1000f cfa et, autres fonds de l’armée au temps de Tieman, ont fait irrité Ras Bath qui n’a pas manqué de dénoncer l’incapacité et la complicité de ce dernier. Ainsi, Tieman rejoint Karim dans ce projet de clouer le bec du Rasta, devenu trop gênant car incontrôlable. Les deux hommes sont intimement liés. Dans une interview donnée sur BBC, Karim affirma que Tieman fut son parrain, qu’il est son tonton et son meilleur conseiller. Pour parvenir à leur fin, le mentor Tieman, propose à son ami d’enfance, son frère de moralité, l’arrestation arbitraire de Ras Bath. Cela a été suivi par une manifestation, le tribunal est cassé et le bilan : un mort, des dizaines de blessés. Tout ça pour satisfaire Karim et Tieman.
Pensant jouer sur le sentiment patriotique des maliens et leur soutien à l’armée, ils ont cru bon de fabriquer l’argument de démobilisation et de démoralisation des troupes en temps de guerre dans le dossier Ras Bath. leur preuve est qu’il est possible pour Tieman ,les officiers supérieurs de l’armée de voler les primes en temps de guerre, qu’il est permis aux journaux écrits de le dénoncer, mais que le nouveau code pénal rédigé dans le salon de Karim Keita et de Tieman fait d’un délit, la dénonciation par Ras Bath. Autrement dit, il est possible de détourner les primes alimentaires des soldats, de mentir au Président de la République et aux Maliens, de détourner les frais de mission en temps de guerre mais, qu’il est interdit de le dire sur les antennes en temps de guerre sous peine de démoralisation et de démotivation des troupes.
On comprend aisément pourquoi et comment le Patin de Karim et de Tieman, n’a comme mission unique et principale de sevrer Ras Bath de parole et de veiller sur les dossiers de ses gourous contre toute éventuelle poursuite judiciaire.
Kèlètigui Danioko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here