Mairie de la commune I du district de Bamako : Mamadou B. Kéïta entend tenir sa parole !

Le nouveau maire de la Commune I, Mamadou B. Kéïta, réitère son engagement pour le développement de sa commune, ce mardi 10 janvier 2017 à la mairie de ladite commune. Et ce, à travers le programme qui lui a fait gagner la confiance des populations de sa commune.

“La parole est un lion qui attrape son émetteur”, dit un dicton Bambara. Dans cette perspective, les Maliens en général et les habitants de la commune I du District de Bamako en particulier ont choisi leurs dirigeants municipaux le 20 décembre dernier sur la base d’un programme exposé par les candidats.

En effet, dans ladite commune, le programme minutieusement préparé depuis trois ans de M. Mamadou Kéïta et ses colistiers, selon lui, a remporté la confiance des habitants. Assis dans son bureau bien meublé aux fins fonds de la mairie et avec le soutien des 45 membres de son équipage, M. Kéïta semble bien placé pour prouver à ses concitoyens qu’ils ont bien choisis.

Agé de 73 ans et 56 ans d’expérience, ce professeur d’enseignement supérieur se voue au service de sa communauté pour relever les défis qui pèsent sur la commune I du District de Bamako. Conscient de l’immensité des besoins de la population, M. Kéïta a sélectionné des priorités. A cet effet, lui et ses collègues ont retenu 10 priorités pour assoupir la souffrance des 500.000 âmes de sa commune.

La première priorité est l’assainissement. M. Kéïta reconnait que la commune est sale et qu’il faut agir pour la rendre propre. C’est pourquoi, dit-il, ils ont décidé de communiquer pour sensibiliser chaque citoyen de balayer devant sa concession, d’éviter de faire couler les eaux usées des toilettes, des travaux ménagers dans les rues. La deuxième est l’adduction d’eau potable pour atténuer la souffrance des femmes à la quête d’eau. La troisième priorité consiste à sécuriser les personnes et leurs biens. Vue la nécessité, les plus hautes autorités ont décidé de mettre en place la police municipale. Dans la commune I, cette nouvelle disposition allègera le chômage des jeunes avec des recrutements considérables. Cette nouvelle formation, sous la direction de M. Kéïta, sera déployée dans des écoles, sur les grandes artères pour faciliter la traversée des routes par les enfants, voire garder les boutiques. La quatrième est dédiée à l’économie avec la construction de deux marchés dans sa commune pour booster l’activité économique. La cinquième est consacrée à l’éducation et ses problèmes. La sixième priorité est l’environnement. La septième est réservée à la santé avec la construction de petits centres de santé dans chaque quartier pour plus de rapprochement des soins à la population. La huitième est dédiée à la culture en l’occurrence le sport. Ce secteur qui touche principalement la jeunesse verra des rénovations. En effet, l’hôtel de ville de la commune I envisage de clôturer et gazonner des stades de foot pour les jeunes. En plus si possible, créer une école de sports professionnels. Mieux, pour l’épanouissement des jeunes, au moins deux piscines sont au menu. L’avant dernière est consacrée au développement de l’artisanat. Et la dernière consiste à développer le logement. Selon M. Keita, chaque citoyen a droit à un toit.

Pour prouver que son programme ne sera pas une vaine déclaration de campagne, le chef administratif de la commune I a pris la presse comme témoin de ses actes. Par ailleurs, M. Kéïta a donné rendez-vous à la presse le trimestre prochain pour faire le point des activités réalisées par la mairie. Il termine par ce slogan, “Notre passion, c’est de servir bien.”

Qui vivra, verra !

Yacouba TRAORE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here