Retour de Amadou Diatigui Diarra dans la grande famille des sports équestres : Les vœux du Ministre des sports exaucés

Désormais le champ hippique de Bamako a définitivement tourné la page de la crise qui l’avait miné pendant 4 ans. Cela grâce aux injonctions du Ministre des sports qui voulait qu’aucun acteur ne soit écarté. Dans ce sens, la fédération, la ligue et les bonnes volontés n’ont rien ménagé pour favoriser l’unité et l’inclusivité autour de la discipline.

 

Se sentant en confiance, le patriarche de la discipline qui n’est autre que Amadou Diatigui Diarra a décidé de faire son retour sur la piste du champ hippique de Bamako. C’était le dimanche dernier. Amateur inconditionnel du noble animal, il fait parti des éternels animateurs du sport équestre depuis l’époque Sékou Ly. Son retour qui se faisait attendre constitue un réel espoir pour les instances dirigeantes et les nombreux supporters de son écurie. Berceau des grands à l’image de Nyoto, El Hadiba et autres, son absence avait laissé de nombreux inconditionnels orphelins. Ne doutant point de sa capacité à révéler de nouveaux champions, le champ hippique a pris une autre dimension avec le retour de l’enfant, j’allais dire du vieux prodige Diatigui Diarra. Comme pour dire qu’une bonne nouvelle ne vient jamais seule, dans ses valises, le vieux sage a amené Dominique Séméga. Considéré comme la plus malienne des Belges, Dominique est aussi une inconditionnelle du cheval. Sa présence au champ hippique à travers l’écurie qui porte son nom depuis plus de dix ans n’est pas passé inaperçu. Pour le président de la ligue, la joie est immense. Aux dires de Souleymane Makamba Doumbia, ces retours qui scellent définitivement la paix et la réconciliation retrouvées au champ Hippique est un signal fort aux autres disciplines. « Il y a un temps pour les malentendus et un temps pour la paix des braves. Aujourd’hui la famille des sports équestres célèbre cette paix sans tambour ni trompète », dixit le président de la ligue. Du côté du Ministère des Sports qui suit de près l’évolution de toutes les disciplines, l’on se réjouit de réconciliation entre les acteurs du sport équestre. Le Ministre des Sports en personne avait demandé à la fédération malienne des sports équestres de faire en sorte que l’ensemble de la famille puisse se retrouver autour de la discipline. Aujourd’hui ce vœu semble exaucer. Pour ses conseils et son accompagnement, à l’unisson, les instances dirigeantes du sport Équestre remercient le Ministre Housseïni Amion Guindo.

Fanta Sissoko

Source : L’Espion

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here