Semaine de la jeunesse contre la corruption: les acteurs du consortium du projet Juprec unissent leur force

Les acteurs du Projet Justice, prévention  et la renonciation (JUPREC), ont tenu, du 16 au 22 janvier 2017, une semaine de la jeunesse contre la corruption. Cette semaine avait pour objectif de contribuer à la valorisation des principes d’intégrité et la promotion des actions de lutte contre la corruption à travers l’implication des jeunes de 18 à 40 ans,  comme acteurs du changement social.

Selon le Chef de mission par intérim, Mme Oumou Bolly Diallo, ce projet a été mis en œuvre sur trois fronts complémentaires pour contribuer aux perspectives durables, du respect des droits humains des Maliens, qui d’ailleurs a été gravement bafoué à travers la grande crise que le Mali traverse.

 

Prenant la parole, Mme la Présidente de la Communauté de pratique de lutte contre la corruption (CPLC), Mme Traoré Mariétou Seydou Sénou, dira que l’organisation de cette semaine renforcera sans doute les bases des synergies, entre les différentes catégories d’acteurs maliens. A ses dires, les discutions et débats qui se tiendront pendant cette semaine permettront d’approfondir le dialogue auprès de la jeunesse, d’approfondir la compréhension de leur point de vue sur les questions clés qui les préoccupent et aussi de renforcer leur participation et leur appropriation du processus de sortie de crise de notre pays. Et d’ajouter que cette semaine s’inscrit dans le cadre des activités de communication sur la gestion de l’intégrité et la lutte contre la corruption prévues dans le PTA An 2 du volet 400.

Le représentant du Consortium et celui de l’Ambassade du Canada, ont jugé nécessaire la tenue de cette semaine car selon eux, les rencontres auront des intérêts stratégiques. Et sera très bénéfique pour tous les volets du projet Juprec, à travers des communications sur leurs activités. Il va aussi permettre d’engager les jeunes potentiels acteurs de changement dans le processus de transformation sociétale recherché par le projet à travers la promotion des droits des personnes affectées par la crise.

Pour ce qui le concerne, le représentant du ministre de la Justice, des Droits de l’Homme et Garde des Sceaux, M. Sidi Touré, conseiller technique, remerciera la mise en œuvre du projet Juprec. A l’en croire, l’objectif recherché de ce projet s’inscrit en droite ligne des préoccupations et des combats de son département. Et de souligner que le rôle de la jeunesse dans la lutte contre la corruption est d’une importance capitale

Les principaux thèmes de la semaine sont entre autres les femmes face à la corruption, défi et enjeux ; le rôle et la place de la religion dans la lutte contre la corruption, sont entre autres des thèmes débattus pendant cette semaine.

Il est nécessaire de rappeler que suite à la crise de 2012, le Projet Juprec (Justice, prévention et la réconciliation) a été mis en œuvre par un consortium piloté par, Avocats sans frontières Canada (Asfc), avec deux autres organisations canadiennes à savoir, le Centre d’études et de coopération internationale (CECI) et l’Ecole nationale d’administration publique (Enap).

Seydou Karamoko KONE  


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here