La communauté «ATT Yafama» à l’heure du bilan

Après quatre ans de combat pour le retour de l’ancien président de la République Amadou Toumani Touré, en exil à Dakar, la communauté ‘ATT Yafama’ a animé un point de presse pour faire le bilan de ses actions. C’était le samedi 21 janvier 2017 à la Maison de la presse du Mali.

 

Selon le porte-parole de la communauté ‘ATT Yafama’, M’Pah Sylla, lui et plusieurs de ses camarades de lutte ont demandé pour la première fois, le samedi 28 février 2015, après les événements de mars 2012, le retour d’ATT au Mali. Et le 26 mars de la même année, dira-t-il, ils ont aussi organisé, avec des associations et clubs de soutien au président ATT, un meeting populaire pour la même cause. Ces actions citoyennes, indiquera le porte-parole de la communauté ‘ATT Yafama’, qu’ils ont menées en plus de cet point de presse, «ne sauraient voir le jour si des actions similaires et antérieures n’avaient pas été entreprises».

 

M’Pah Sylla a par ailleurs rappelé que ce sont des jeunes internautes qui ont su braver la peur pour défendre ATT sur les réseaux sociaux depuis que beaucoup n’osaient pas le faire. «Les acteurs sont connus et l’histoire saura rétablir les faits. Car, après quatre ans de combat, aujourd’hui, il nous plaît de vous faire le bilan de nos actions», a-t-il déclaré à la presse. Avant de se réjouir du dénouement heureux de la saisine de l’Assemblée nationale pour «Haute Trahison». En conséquence, la communauté ‘ATT Yafama’ remercie le président IBK et son gouvernement de n’avoir pas interféré dans les affaires de la justice en ce qui concerne ce dossier.

 

«En cette attitude de nos autorités, poursuit le conférencier, nous pouvons nous réjouir du fait qu’un pas important a été franchi dans le cadre d’une vraie réconciliation nationale tant attendue et indispensable à notre chère nation». M’Pah Sylla a également félicité les députés de l’opposition comme de la majorité, pour avoir blanchi ATT, «cet homme de paix, le soldat de la démocratie»,  selon ses propres expressions. Il a enfin profité de l’occasion pour dire à ses camarades de lutte que s’ils  ont pris les devants pour la cause d’ATT, c’est pour effectivement aller jusqu’au bout. À l’en croire, la lutte continue parce qu’ATT qui est un ancien chef d’Etat, il a des droits qui ne sauraient être oubliés.

«Selon nos lois, ajoute le conférencier, tout ancien chef d’Etat a droit à un logement et des conditions sécuritaires, alors qu’aujourd’hui, il apparaît que cette maison n’est plus à sa disposition. Il faut remettre à ATT sa maison dans des conditions dignes d’une maison d’ancien chef d’Etat, sans oublier les conditions sécuritaires. S’il n’existe pas de preuves pour engager des poursuites contre ATT, il ne doit pas exister de raisons pour oublier ses droits», a conclu le porte-parole de la communauté ‘ATT Yafama’.

 

Il faut rappeler que la communauté ‘ATT Yafama’ est un regroupement virtuel d’internautes maliens de l’intérieur comme de l’extérieur. C’est en 2014 que des jeunes se sont retrouvés pour créer un cadre virtuel d’expression : la page facebook nommée ‘’ATT Yafama’’. Cette page a de nos jours plus de 46.000 abonnés avec une portée de publication de 510.084 utilisateurs par semaine.

 

Diango COULIBALY


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here