Appui aux commerçants détaillants: Un nouveau projet pour renforcer les acquis

La salle de conférence du ministère du Commerce a regroupé le mardi 10 janvier 2017 les acteurs du commerce pour la tenue des travaux de l’atelier de validation du document de projet de formalisation des acteurs du commerce de détail (PROFAC). Après les résultats remarquables du PACD, le ministère en charge du Commerce a décidé d’élargir le projet et d’en faire un projet de formalisation des acteurs du commerce de détail (PROFAC) qui contribue à la formalisation des activités liées au commerce de détail. La cérémonie était présidée par le Secrétaire général du ministère du Commerce, Sidi Mohamed Ichrach, en présence de Abdoul Karim Diallo, Coordinateur du projet PACD, les représentants des départements concernés, les banques et institutions de microfinances, les associations et syndicats de commerçants détaillants. Cette rencontre a été l’occasion pour faire l’étude rétrospective du PACD et valider la création de ce nouveau projet qui couvrira la période 2017-2020 pour un coût global de 10 milliards de FCFA.
Après les trois phases de la mise en œuvre du projet d’appui aux commerçants détaillants et les résultats enregistrés, le PROFAC sera une opportunité pour le coordinateur du PACD, Abdoul Karim Diallo, et son équipe, une fois de plus de renforcer les acquis du projet au grand bonheur des détaillants. Pour le secrétaire général du ministère du Commerce, le commerce en détail constitue le maillon le plus important de l’économie parce qu’il occupe plus de 3 millions de Maliens, dont la majorité évolue dans l’informel. De ce fait, un accompagnement adéquat de cette frange de la population active permettra de contribuer à lutter contre la pauvreté par la création d’emplois, de richesses et l’élargissement de l’assiette fiscale. C’est fort de ce constat que le gouvernement a créé en 2005 le Projet d’appui aux commerçants détaillants (PACD). Sous l’impulsion de son coordinateur, Abdoul Karim Diallo, ce projet a enregistré des résultats probants dans les domaines du financement, de la formation, de l’information, de la sensibilisation et la modernisation des infrastructures commerciales.
Suite à ces résultats et à l’engouement suscité par le PACD auprès des bénéficiaires, le département du Commerce a commandité une étude rétrospective des trois phases. Celle-ci, menée par le cabinet Benco Faso, a suggéré la poursuite du projet tout en l’élargissant aux autres acteurs du commerce. D’où l’élaboration du Projet de formalisation des acteurs du commerce de détail (PROFAC) en vue de renforcer les acquis du PACD, mais de formaliser le maximum de commerçants détaillants, sécuriser leurs acticités et fournir aux citoyens des produits de qualité.
Le PROFAC qui couvre l’ensemble du territoire national s’adresse à tous les détaillants adhérant aux CGA et aux commerçants victimes de la crise de 2012 dans les régions de Mopti, Tombouctou, Taoudéni, Kidal et Ménaka. Il aura un coût de plus de 10, 155 milliards de FCFA sur quatre ans, financé à hauteur d’un peu plus de 6,520 milliards de FCFA par l’Etat (64,20 %), les partenaires techniques et financiers pour 3,110 milliards de FCFA (30,60%) et les bénéficiaires pour 525 millions de FCFA, soit 5,20%.
Les acteurs du commerce se sont réjouis de cette initiative du ministre du Commerce, Abdel Karim Konaté et attendent impatiemment le démarrage effectif de ce nouveau projet.
Maï Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here