Bamako Business & Class: « Le Jeune Afrique du Mali »

« Bamako Business & Class », c’est le nom du magazine mis sur le marché malien il y a de cela un an par l’agence de communication globale PrestaCom dirigée par deux jeunes leaders maliens : Mahamoud Kaba Diakité et Madina Sidibé. L’objectif du magazine est de promouvoir les talents du Mali, de l’intérieur comme de l’extérieur, afin qu’ils servent d’exemple à la jeunesse malienne.

Le jeudi 19 janvier passé, dans le cadre de la présentation au grand public du septième numéro de « Bamako Business& Class, l’agence de communication globale PrestaCom a réuni les entrepreneurs maliens autour d’un cocktail à son siège. Plusieurs personnalités ont pris part à l’événement : l’honorable Amadou, député à l’assemblée nationale, Mamadou Sinsy Coulibaly, président du Conseil national du Patronat du Mali… Pour l’occasion, les responsables de PrestaCom ont mis les petits plats dans les grands. Selon Madina Sidibé, le Manager exécutif de l’agence de communication globale qui emploie une dizaine de jeunes maliens, l’ambition du magazine est de faire la promotion de l’élite malienne. « A travers ce magazine, nous voulons faire la promotion des jeunes talents maliens qui sont très connus sous d’autres cieux, mais méconnus du public malien. Nous allons vous émerveiller. Nous avons des talents, et nous allons vous montrer ce que nous savons faire ».

« On peut arriver à développer notre pays en mettant en valeur les jeunes. Voilà pourquoi nous avons lancé ce magazine. Le magazine « Bamako Business & Class » ambitionne d’être le « Jeune Afrique du Mali », a indiqué Mahamoud Kaba Diakité, le directeur exécutif associé de « PrestaCom ».

Pour sa part, Mamadou Sinsy Coulibaly, le président du Conseil national du Patronat du Mali et chef d’entreprises chevronné qui occupe la « UNE » du septième numéro de Bamako Business & Class a prodigué des conseils à la jeunesse malienne. « Le secret c’est la créativité. C’est le numérique qu’il ne faut jamais oublier », a déclaré le patron des patrons maliens.

M.K. Diakité

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here