Amadou Goïta : «L’ennemi vient de sceller l’union, la réconciliation et l’unicité d’actions du Mali»

Alors que certains pensent à une part de responsabilité des forces étrangères dans l’attaque de Gao, le Ministre de la Jeunesse est clair: «Les partenaires du Mali sont là pour aider le Mali. Cette grande nation restera debout malgré l’ennemi».

 Au sit-in du samedi 21 janvier dernier, le Ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Goïta, est visiblement marqué par les attaques du camp du MOC à Gao et qui ont occasionné des pertes énormes en vies humaines. Pour Amadou Goïta, profondément impressionné par ce regroupement de toutes les forces vives de la nation malienne (majorité, opposition et société civile toutes réunies), le sit-in est un message fort pour dire non au terrorisme, au radicalisme et à cette violence barbare, pour dire que le Mali n’est fort que devant l’adversité. Mais également pour dire aux ennemis de la paix que quand il s’agit du Mali, de la paix, de l’unité nationale et de la cohésion sociale et quand le Mali est menacé, ils sont les dignes fils de ce pays et le resteront à jamais.

«Cette grande nation restera debout malgré l’ennemi», a-t-il promis fermement. Cela, même si ces terroristes, ces barbares sans foi ni loi, continueraient à frapper.

Citant Napoléon: «Mourir n’est pas grave ; mais, mourir sans gloire c’est mourir sans fruit», le Ministre Goïta fera savoir que ces jeunes qui sont tombés sur le champ d’honneur ne le sont morts pour rien. Ils sont morts pour la CH7RE patrie, pour l’unité nationale, la cohésion interne et la paix pour tous. «Nous sommes là (au sit-in) pour leur dire que leur mort est une semence de patriotes. Pour le Mali, aucun sacrifice ne sera de trop», s’a-t-il larmoyé.

«A quelque chose, le malheur est bon », dit un adage

Jamais, dans l’Histoire du Mali, la majorité et l’opposition ne s’étaient ainsi retrouvés autant pour se donner la main et parler d’une seule voix. Par ces actes odieux, le Ministre estime que l’ennemi vient, donc, de «sceller l’union du Mali, la réconciliation du Mali et l’unicité d’actions de notre pays. Cette attaque créera encore les conditions pour qu’on se donne davantage la main». Et d’ajouter que «Tous ceux qui pensent avoir raison de notre pays se trompent. Nous serons debout pour défendre cette patrie qui nous a été léguée par nos ancêtres. Nous ferons en sorte que la paix et l’unité nationale soient de retour dans ce pays».

Extirper les vrais ennemis

Ceux qui ont commis cet acte criminel l’ont revendiqué, il ne faut pas qu’on fasse d’amalgame. Il y a un camp qui veut saper la paix, ce sont ceux-là qui sont sans foi, ni loi, qui ne sont d’aucune Religion. Les partenaires du Mali (MINUSMA et Barkhane) sont là pour aider le Mali ; donc, pour la paix. C’est l’amalgame que ces gens ont créé. «Nous devons, donc, faire attention et extirper le vrai du faux», a prévenu le Ministre Amadou Goïta.

Cyril ADOHOUN

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here