Prévu en février 2017 : Le 19ème Congrès de l’AAE officiellement lancé hier

Hier jeudi 26 janvier 2017 dans la matinée, le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhoussein, accompagné de son homologue chargé de l’Environnement de l’assainissement et du développement durable, Mme Keïta Aïda MBo, a procédé au lancement officiel de la 19ème édition du Congrès international de l’Association africaine de l’eau (AAE) que le Mali devra abriter dans un an, plus précisément en février 2018. C’était au cours d’une cérémonie organisée à l’Hôtel Radisson Blu en présence de plusieurs personnalités du secteur et des représentants d’entreprises membres venant de plusieurs pays d’Afrique.

C’est lors du dernier congrès de l’Association africaine de l’eau (AAE) tenu à Nairobi (Kenya) sous la présidence effective du chef de l’Etat kenyan, Uhuru Kenyatta, que la candidature du Mali a reçu les suffrages des pays-membres pour organiser le 19ème Congrès de l’AAE à Bamako en février 2018. Depuis lors, la Somagep et la Somapep qui constituent le Comité Afrique de l’AAE ont commencé à travailler en vue de relever ce challenge. Raison pour laquelle un Comité d’organisation a été mis en place, chapeauté par un Comité de décision et d’orientation composé des directeurs généraux des deux entreprises publiques et de leurs directeurs administratifs et financiers. Près de 2000 délégués sont attendus à ce 19ème Congrès.

C’est ainsi que le Comité d’organisation avait lancé un concours de confection de logo de ce 19ème Congrès, à l’issue duquel trois œuvres ont été sélectionnées et à partir duquel un choix définitif a été opéré. Finalement, Sékou Nomoko a remporté le premier prix et c’est son œuvre améliorée devient le logo officiel de cet événement qui fera du Mali la capitale de l’assainissement et de l’eau au mois de février 2018. Nomoko a ainsi reçu solennellement son chèque de 700 000Fcfa. Tandis que Issouf Bah et Eliasaph Diassana, se classant dans l’ordre 2ème et 3ème ont reçu respectivement 500 000Fcfa et 300 000Fcfa.

Avant de souhaiter la bienvenue à tous ceux qui étaient présents à cette cérémonie dira que “l’attribution du Congrès au Mali à travers nos deux sociétés (ndlr : Somagep et Somapep) est un insigne honneur fait à notre pays par les instances de décision de l’AAE et pour lequel nous leur témoignons toute notre reconnaissance”.

dont des experts, des fournisseurs de matériels de production

Lancé dans le sillage de la réussite du 27ème Sommet Afrique-France qui s’est tenu à Bamako, ce 19ème Congrès de l’Association africaine de l’eau (AAE) que doit abriter le Mali est un challenge qu’il faut obligatoirement relever de la part du Comité Mali de l’AAE (Somgep et Somapep) chargé d’organiser cet événement. Placé sous le thème : “Accélérer l’accès à l’assainissement et l’eau pour tous en Afrique, face au changement climatique”, ce 19ème Congrès, pour le  Pdg de la Somagep, par ailleurs président du Congrès, “sera un creuset qui mobilisera les plus grands professionnels des secteurs de l’Eau et de l’Assainissement, les universitaires, les décideurs politiques, les partenaires techniques et financiers à l’effet de trouver des solutions pertinentes aux défis auxquels nous sommes confrontés quotidiennement”.

Quant au directeur exécutif de l “AAE, Monsieur Usher, il a mis la rencontre à profit pour l’historique de l’AAE de 198à à nos jours. Un tableau bien peint et suffisamment évocateur de l’importance des assises de l’AAE et de son rôle stratégique pour appuyer les membres dans la réalisation de leurs missions de production et de distribution d’eau.

Olivier Gosso, président du Comité scientifique et technique représentant le président en exercice de l’AAE empêché, dira : ” Nous voici réunis en terre malienne pour nous mettre en ordre de marche afin de réussir l’organisation de ce Congrès “. Il a rendu hommage à Mme le Gouverneur Ami Kane, précisant que ” l’écho de ces décisions courageuses pour l’assainissement ont dépassé les frontières du Mali” avant de rendre hommage aussi à Mme le ministre de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable et à travers elle toutes les femmes en général : “Nos autorités ont compris peut-être très tard que pour préserver l’environnement il faut mettre des dames et chaque pays s’y met désormais”. C’est dans cette atmosphère d’engagement et de mobilisation pour la réussite de l’événement que le Ministre Alhoussein a lancé officiellement le 19ème Congrès de l’AAE à Bamako en février 2018, non sans rassurer que le président de la République, IBK, présidera personnellement l’ouverture officielle des travaux.                                           

 ABN

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here