Promotion de l’investissement : La loi sur le partenariat public-privé remise et expliquée aux acteurs du secteur privé

83

Après l’adoption et la promulgation de la Loi 2016-061 du 30 décembre 2016 relative au Partenariat public privé, le ministre de la Promotion de l’investissement et du secteur privé, Konimba Sidibé, était le mardi dernier à la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (Ccim) pour remettre des copies de la loi aux acteurs du secteur privé.

C’est en présence d’un parterre de personnalités du monde des affaires que cette cérémonie de remise des copies de la loi s’est déroulée. Il s’agit des représentants de la Ccim, du Patronat, du Réseau de l’entreprise en Afrique de l’ouest (Reao), de l’Organisation patronale des industriels (Opi)… Dans son adresse de bienvenue lors de cette cérémonie, le président de la Ccim, Youssouf Bathily, a remercié particulièrement le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, pour son implication personnelle dans la promotion du secteur privé. “Cette loi démontre la volonté du chef de l’Etat et du gouvernement à impliquer pour la première fois le secteur privé dans la réalisation d’investissements structurants à travers un partenariat public-privé” a soutenu M. Bathily qui a saisi cette opportunité pour remercier aussi le ministre de la Promotion de l’Investissement et du secteur privé qui ne cesse de prendre des initiatives bénéfiques pour les opérateurs économiques.

Il a enfin rassuré que le bureau de la Ccim prendra des dispositions afin que l’ensemble des membres consulaires puissent être largement édifiés sur le contenu de la loi.

Pour sa part, le ministre de la Promotion de l’investissement et du secteur privé, Konimba Sidibé, a rappelé que l’adoption de cette loi relève d’une volonté politique du président de la République et du Premier ministre qui en ont fait une priorité.

Selon lui, cette loi vient à point nommé pour la simple raison que le secteur privé était disposé à investir, mais les conditions n’étaient pas réunies pour faciliter et sécuriser cet investissement. Et cette loi, a-t-il poursuivi, lève tous les obstacles relatifs à cette union.

Un autre avantage, selon le Ministre Konimba Sidibé, c’est que cette loi protège les opérateurs économiques nationaux face aux gros investisseurs étrangers qui seront désormais obligés de nouer des partenariats avec eux afin de pouvoir investir.

“Le gouvernement compte initier des propositions de projets de marchés relatifs au Port sec, au quatrième pont de Bamako, au traitement des déchets solides. Le partenariat public-privé serait le bienvenu et important dans de tels projets” a soutenu le chef du département de la Promotion de l’Investissement et du secteur privé. Il a aussi rassuré que son département ne ménagera aucun effort afin que cette loi soit davantage expliquée aux acteurs du secteur privé.

Kassoum THERA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here