Tiémoko Sangaré, président du parti ADEMA PASJ lors de la présentation des vœux : « l’Adema se porte mal comme la majorité présidentielle elle-même »

Le malaise de la majorité présidentielle est loin d’être dissipé dans le marigot politique. Le président de l’Adema Pr. Tiemoko Sangaré vient d’étaler au grand jour, la difficile cohabitation au sein de la convention de la majorité présidentielle. Cette révélation a été faite lors d’une conférence de presse dédiée à la présentation des vœux à la presse le samedi 28 janvier 2017.
Rien ne va dans la convention de la majorité présidentielle. La question a refait surface lors de la présentation des vœux de l’Adema qui a réuni toutes les crèmes du parti de la ruche notamment le Pr Dioncounda Traoré, ancien président de l’Adema.
Imperturbable face à la presse Pr Tiemoko Sangaré, ministre des mines, président du bureau exécutif du parti Adema, interrogé sur « comment se porte le parti Adema dans la majorité présidentielle » n’est pas allé avec le dos de la cuillère. « L’Adema se porte comme la majorité elle-même. C’est dire mal ». Sur ce, le professeur Sangaré a insisté sur la nécessité de réformer la majorité présidentielle pour mieux faire face à sa mission. « Un texte est en débat actuellement. Les résultats de ce débat nous permettront de décider si nous allons rester ou prendre une nouvelle posture », a-t-il déclaré. Toutefois, précise l’enfant de Bougouni « cela ne met pas en cause leur engagement à soutenir le Président Ibrahim Boubacar Keita au cours de son mandat ». Car cet engagement être pris par écrit sur la base des valeurs fondamentales qu’ils partagent mais aussi aider à sortir le Mali de la crise.
Une occasion pour le professeur Tiémoko Sangaré de tirer son bilan à la tête de l’Adema. Selon le Parti sous sa houlette est en voie de corriger ses faiblesses dont le manque de cohésion sociale au sein de la ruche. « Le gros des problèmes de l’Adema était l’absence de cohésion au sein du parti. Aujourd’hui Dieu merci beaucoup d’efforts ont été faits dans ce sens ». Il n’a pas oublié de se taper la poitrine que son parti est revenu en force en occupant la deuxième position au sortir de l’élection communale dernière. En ce qui concerne la présidentielle de 2018, le président du parti Adema indique qu’une commission a été mise en place pour décider s’il le parti Adema aura un candidat ou pas. Signalons que Tiémoko Sangaré a minimisé les querelles intestines et claniques qui traversent son parti.
Modibo L Fofana

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here