Agence nationale pour l’emploi : Un budget ambitieux de plus de six milliards en 2017

Pour réaliser les différentes activités prévues au cours de l’année 2017, l’Agence nationale pour l’emploi s’est dotée d’un ambitieux budget de six milliards sept cent soixante-dix-neuf millions francs CFA (6 779 000 000 Fcfa) contre six milliards trois cent onze millions neuf cent mille (6 311 900 000 Fcfa) pour le budget rectifié de l’année 2016, soit une hausse de 7,40% par rapport à l’année écoulée.

L’Agence nationale pour l’emploi (Anpe) a tenu la 31ème session ordinaire de son Conseil d’administration, le 25 janvier 2017, à son siège. La cérémonie était présidée par Moussa Kanouté, président du Conseil d’administration. Il était assisté par Ibrahim Ag Nock, Directeur général de l’Anpe.
Au cours de cette session, les administrateurs de l’Agence ont examiné et adopté deux documents importants que sont le Plan de travail annuel et le projet de budget pour l’exercice 2017.
Dans son intervention, le président du Conseil d’administration a annoncé que le Plan de travail annuel (PTA) 2017 s’inspire du Plan d’action de la Politique nationale de l’emploi et du Plan d’action de la Politique nationale de la formation professionnelle. Selon lui, ce plan s’inscrit également dans la vision de la Direction générale qui a fait de l’emploi rural et de l’autonomisation des femmes une ses priorités. Le PTA 2017 reflète aussi les grands axes du Plan stratégiques de développement (PSD) dont les objectifs stratégiques sont mis en corrélation avec les activités programmées.
Pour le PCA, un accent particulier est mis sur l’intermédiation qui constitue le cœur de métier de l’Agence comme indiqué dans le PSD. Selon lui, l’Anpe doit être au cœur de la mise en œuvre de la Politique nationale de l’emploi prônée par les plus hautes autorités de notre pays. «C’est pourquoi elle doit jouer sa partition en contribuant, aux côtés des autres structures partenaires, à l’atteinte des objectifs fixés, dans une synergie d’actions. C’est tout le sens, je crois, de l’ambition de la Direction générale de nouer des partenaires dynamiques avec les autres structures dans le but de booster la création d’emploi dans les secteurs pourvoyeurs d’emploi et aux fins de soutenir le projet présidentiel de création de 200.000 emplois d’ici à la fin du quinquennat», a-t-il déclaré.
Pour le Directeur général de l’Anpe, un accent particulier sera mis sur le renforcement de l’intermédiation en ce concerne la mise en œuvre de l’offre et l’emploi, les prospections d’entreprises en 2017. «En 2016, nous avons atteint un taux d’exécution d’environ 90%. Concernant le Plan de travail annuel 2017, nous avons un PTA qui totalise environ 90 activités. L’accent sera mis sur le renforcement de l’intermédiation en ce concerne la mise en œuvre de l’offre et l’emploi, les prospections d’entreprises, qui permet facilement de créer des emplois mais aussi des emplois stables et pérennes. En termes d’indicateur en 2017, nous projetons 2000 emplois directs. Le budget de 2017 est plus de six milliards. Mais ce qu’il faut dire est que les effets induits sont aussi reflétés au niveau de la portion du budget consacrée aux activités programmatiques du PTA. Il faut aussi noter une maîtrise de charge de fonctionnement qui diminue de l’ordre de 20% et les efforts sont faits à la Direction générale à la fois pour augmenter les ressources, mais aussi pour diminuer les charges et de faire en sorte que l’augmentation de ressources puisse s’orienter sur les activités programmatiques et non sur le fonctionnement et l’opérationnel qui représentent 13%…», a-t-il indiqué.
Pour réaliser ce projet, l’Agence s’est doté d’un ambitieux budget prévisionnel 2017 qui s’élève en recettes et en dépenses à la somme de six milliards sept cent soixante-dix-neuf millions francs CFA (6 779 000 000 Fcfa) contre six milliards trois cent onze millions neuf cent mille (6 311 900 000 Fcfa) pour le budget rectifié de l’année 2016, soit une hausse de 7,40% par rapport à l’année écoulée. Ce budget reflète conséquemment l’ambition de la nouvelle Direction d’insuffler une dynamique nouvelle aux actions à travers les chantiers innovants.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here