Greve illimitée des magistrats : La médiation du Guide d’Ançardine, Ousmane Chérif Madani Haïdara, échouée !

Le 9 janvier 2017, le Syndicat Autonome de la Magistrature (SAM) déclenchait une grève de 7 jours, prolongée par la suite en grève illimitée. Toutes les tendances politiques ont rencontré les magistrats et la médiation du gouvernement n’a pas porté fruit. Le Guide spirituel des Ançardine, Ousmane Chérif Madani Haïdara, à son tour, a échoué à faire entendre les magistrats qui restent campés sur leur position.

La grève illimitée des magistrats se poursuit malheureusement. Les magistrats ont reçu deux membres du gouvernement qui n’ont pu faire des propositions concrètes de sortie de crise. A son tour, le Guide d’Ançardine Ousmane Chérif Madani Haïdara a reçu les magistrats, le jeudi 26 janvier dernier à son domicile. Il avait demandé une suspension de la grève. Les magistrats n’ont pas voulu cette proposition sans une vraie solution à leurs revendications. Les deux parties ont décidé de se revoir.

Force est de reconnaitre que le gouvernement continue à faire la sourde oreille, face à des magistrats déterminés à faire aboutir leurs revendications. De l’avis général, le temps est en train de donner raison au président du SAM, Cheick Mohamed Chérif Koné, qui a toujours fustigé la mauvaise volonté du gouvernement dans le traitement de cette crise.

En effet, voilà exactement plus de 20 jours que les magistrats sont en cessation de travail, sans que les autorités en place ne daignent engager véritablement le dialogue. Incompréhensible pour le commun des Maliens qui souffrent de cette rupture dans la distribution de la justice. Des dossiers pendants, des candidats aux différents recrutements qui attendent impatiemment leurs documents, des centaines de prisonniers (certains innocents) qui attendent d’être jugés…se sont autant de « dégâts collatéraux » de cette grève.

En tout cas, face à la mauvaise foi du régime IBK, les revendications des magistrats restent donc sur la table et la grève illimitée se poursuit malheureusement.

Soulignons que, le syndicat des magistrats, depuis le déclenchement de cette grève, a déjà rencontré plusieurs personnalités que sont entre autres : Oumar Mariko (président du parti SADI) ; Moussa Mara (président du parti Yelema) et Soumaïla Cissé (le président de l’Union pour la République et la démocratie- Urd).

Aliou Agmour

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here