Journée Internationale de la douane 2017: Le DG Aly Coulibaly prône la mutualisation des efforts !

Sous le thème universel ‘’l’analyse des données’’, la direction générale des douanes du Mali à l’instar de tous les pays membres de l’organisation mondiale des douanes a célébré, jeudi 26 janvier 2016, la journée internationale de la douane. A cette occasion, le nouveau directeur général des douanes, l’Inspecteur général Aly Coulibaly a invité, les agents de douanes, les partenaires et les usagers de l’administration des douanes à mutualiser les efforts pour une gestion efficace des contrôles et la facilitation des échanges.

La célébration de la journée internationale de la douane s’est tenue dans un contexte particulier au Mali. Un contexte marqué par la nomination, puis la prise de service d’un nouveau directeur général,  en la personne de l’Inspecteur général des douanes Aly Coulibaly, installé le 11 janvier dernier. Cette cérémonie se présentait donc sous les auspices d’un test grandeur nature pour la nouvelle équipe face aux perspectives et défis des douanes maliennes conformément aux attentes des plus hautes autorités. Sur ce plan, il n’est pas exagéré de dire que l’espoir est permis. Pour preuve, à la faveur d’un événement unique, les douanes maliennes ont fait montre d’un sens aigu d’organisation interne, de maitrise du domaine et de solidarité.

Sur le plan de l’organisation, force est d’admettre que la mobilisation fut totale au même titre que la discipline et la solennité requises. Comme dans le parlement d’un pays asiatique, ce jour, l’harmonie était visible et l’atmosphère bon enfant entre les directeurs, les chefs de bureaux, de brigades et agents des douanes. De même, les représentants des services partenaires, les acteurs du secteur des finances, du commerce et de l’économie ont tous répondu à l’appel. Sur les premières rangées on pouvait noter la présence entre autres, du représentant du MEF, le colonel Amadou Togola, celui de l’AN, l’honorable Seydou Diawara, le directeur de la CENTIF, Marimpa Soumoura,  le DG de la Gendarmerie, le Magistrat/Colonel, Satigui Moro Sidibé, le chef de la CTRCA, Mme Kéita Zeinabou Sacko, des représentants du DG de la DNCC, des Impôts, du Trésor, de la Police Nationale,  du PDG de la SOTELMA, ainsi que de la CCIM, du patronat, CMC et des organisations des transitaires et déclarants en douanes.

L’analyse des données, une priorité stratégique pour la douane malienne !

Le thème central et universel de cette journée internationale de la douane ‘’l’analyse des données pour une gestion plus efficace des frontières’’ est bien au centre des préoccupations des douanes maliennes. Pour corroborer cette réalité, l’assistance a eu droit à la projection d’un documentaire « clin d’œil », qui planche les nouveaux défis en termes de la prise en compte, de la maîtrise et de l’importance de l’analyse des données au niveau de l’administration des douanes maliennes. Dans la même veine, des cadres des services des douanes ont animé un panel, sur entre autres thèmes, « les bases des données internationales, l’analyse des données dans le ciblage des voyageurs, l’analyse des données sur le recouvrement des recettes… ». Des exposés couronnés de débats techniques et approfondis entre acteurs du monde économique et douaniers.

Auparavant l’assistance  a eu droit à la lecture du message du secrétaire général de l’organisation international des douanes, le japonais Kunio Mikuriya, livré dans le cadre de la célébration de la journée internationale des douanes. Dans ce message, M.Mikuriya a tenu a rappelé d’abord que toute activité économique est source de données, y compris le mouvement de personnes et de marchandises. Or, pour gérer plus efficacement les frontières, qu’il est capital que les administrations douanières puissent recueillir et analyser ces données. Il s’agissait pour lui de donner le bienfondé du choix du thème de cette journée pour cette année : « l’analyse des données pour une gestion efficace des frontières ». Il dira que l’objectif visé consiste à encourager la communauté douanière internationale à poursuivre ses efforts et ses activités dans ce domaine. Cela, avec un seul défi : « donner un sens à cette quantité d’informations en sachant la traiter et l’analyser correctement afin de fixer des priorités, prendre des décisions, mesurer les performances, définir une stratégie d’éthique et de respect des lois, prévoir et établir des budgets et mener des activités opérationnelles ».  En droite ligne de cette vision, le directeur général des douanes du Mali, Aly Coulibaly dira que ces données n’ont de valeur que lorsqu’elles sont utilisées de façon effective et efficace. D’où la voie indiquée pour engager les services des douanes du Mali vers de nouveaux succès tant en matière de contrôle que de facilitation. C’est pourquoi, le patron de la douane malienne a invité les administrations douanières à tirer le meilleur parti de ces données afin de prendre les décisions avisées, en particulier au vu des défis complexes et les changements auxquels elles sont confrontées au quotidien. Notamment, l’historique des activités d’un opérateur ou d’un voyageur afin de mieux anticiper sur son comportement, d’ouvrir un dialogue avec d’autres services gouvernementaux afin de tirer parti de leurs expériences et de leurs expertises, de consolider la mesure de la performance afin d’améliorer les pratiques et l’éthique des douaniers, entre autres.

Honneurs aux partants à la retraite !

Comme pour mettre la cerise sur le gâteau, la direction générale des douanes du Mali a mis à profit la célébration de cette journée pour rendre un hommage mérité aux agents et cadres de douanes, admis à faire valoir leur droit à la retraite, à compter du 31 décembre 2016. Trois temps forts ont marqué cette cérémonie. A savoir, les allocutions, la remise d’un chèque géant et le cocktail d’adieu offert aux partants.

Dans le chapitre des allocutions, trois discours principaux ont meublé cette cérémonie. Il s’agit de ceux du directeur général des douanes, Aly Coulibaly, du secrétaire général du comité syndical de la douane, Yacouba Katilé et du porte-parole des partants à la retraite, Zoumana Bagayoko.

Aly Coulibaly dans un ton empreint d’émotion, a tout d’abord exprimé une pensée pieuse à l’endroit des douaniers en service arrachés à leur affection par la volonté divine avant de souhaiter un prompt rétablissement à ceux qui souffrent dans leur chair pour cause de maladie.

Aux partants, il a tenu un discours exempt de toute ambiguïté et emprunt de franchise. Surtout lorsqu’il affirme : « vous partez la tête haute et pleine de souvenirs que nous partagerons longtemps avec vous, car notre Administration constitue une famille dont vous êtes membres et qui aura toujours besoin de votre précieuse expertise et de vos conseils avisés ». Au nom de tout le personnel de la douane, le DGD a présenté des excuses pour les désagréments inhérents à la cohabitation, avant d’assurer les partants en retour, du pardon de tous leurs collègues.

«Chers  récipiendaires la fin de la carrière professionnelle ne doit point se traduire par un délaissement du service. Alors ne nous abandonner pas, sachez que  vos conseils, votre sens élevé de responsabilité, votre esprit de collégialité et de la solidarité, qui ont été les ingrédients de votre carrière seront des références, des modèles de votre présence de temps en temps parmi nous,  seront perpétuées de génération en génération » a déclaré le secrétaire général du comité syndical de la douane, Yacouba Katilé. « Nous ne vous abandonnerons pas, mais il faudra que vous aussi, vous ne nous abandonnez pas » a répliqué Zoumana Bagayoko, porte parole des partants à la retraite, tout en affirmant qu’ils ne doutent guère de la capacité des Femmes et des hommes qui animent l’administration des douanes à relever les nombreux défis qui l’attendent. C’est pourquoi, en partant à ce repos mérité, ils restent rassurer que la douane atteindra les objectifs à lui assignés par les autorités.

Comme pour laisser du sourire sur les lèvres de ses collègues, M. Bagayoko s’est exprimé en ces termes : « Il me semble selon les statistiques, que ces moments là sont surtout choisis par les douaniers pour convoler en seconde ou troisième noce…Je ne suis pas personnellement concerné par ce merveilleux talent. »

La mutuelle des agents de douanes du Mali par l’entremise de l’Inspecteur Cheick Oumar Traoré a remis aux partants un chèque géant de 130 millions de  FCFA.

Cette cérémonie s’est clôturée par un buffet offert par le directeur général des douanes à tous les partants à la retraite, leurs familles et ses amis de la presse.

Moustapha Diawara

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here