Soutien à la candidature du président IBK en 2018 : L’Adéma fait durer le suspense

La position du parti Adéma concernant son soutien à la candidature du président de la République IBK, pour un deuxième mandat, reste toujours confuse. Selon son président, aucune décision n’a encore été prise, mais une commission a néanmoins été mise en place pour trancher la question.

L’information a été donnée au cours de la présentation de vœux du parti à la presse, le samedi 28 janvier 2017, au siège de l’Adéma. Au cours de cette rencontre, la question du soutien de l’Adéma, qui est membre de la Convention des partis politiques de la majorité (CMP), à la candidature du président IBK, à l’élection présidentielle de 2018, a dominé les débats.

Pour Tiémoko Sangaré, président du parti, aucune décision n’a encore été prise dans ce sens au niveau du comité exécutif. «L’année 2017 s’annonce assez décisive, au plan politique pour notre pays et notre parti. Nous sommes à un peu plus d’une année de la présidentielle de 2018, une année, avant laquelle, les uns et les autres, à tous les niveaux, s’interrogent sur le choix qui sera le nôtre et l’offre politique y associée en 2018. Cette question, qui soulève déjà des débats, mérite d’être abordée avec clairvoyance et sérénité, et nous nous y attelons depuis un certain temps», a déclaré M. Sangaré. Selon lui, les réflexions sont en cours pour faire un choix allant dans l’intérêt du parti et du peuple malien. Le président a également annoncé qu’une commission a été mise en place pour statuer là-dessus. Aux dires de Tiémoko, cette commission a déjà déposé un rapport qui sera examiné dans les jours à venir par le comité exécutif du parti.

Concernant certaines rumeurs à propos de la candidature de l’ancien président de la République par intérim, Dioncounda Traoré, le président du parti a laissé entendre que seul le comité exécutif est habilité à choisir le candidat du parti. C’est pourquoi, il a annoncé que l’année 2017 sera cruciale pour le parti concernant ses choix. Il a aussi noté qu’une rencontre est prévue entre l’Adéma et le RPM dans les jours à venir, pour discuter d’une possible alliance.

L’occasion était bonne pour Tiémoko Sangaré de faire le bilan de l’année écoulée. «Sur le plan politique, l’année 2016 a surtout été marquée par des élections communales à la suite desquelles, notre parti s’est classé 2ème force sur l’échiquier politique national avec 142 maires et 1870 conseillers. Il faut par ailleurs signaler que sur la série des élections législatives partielles intervenues à Yorosso, commune V, Baraouli, Ansongo, Tominian et Mopti, l’Adéma s’en est sorti avec trois sièges sur six».

Wassolo


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here