EUCAP-Sahel célèbre sa deuxième année d’activité au Mali

Eucap-Sahel Mali a célébré le 26 janvier sa deuxième année d'engagement au soutien des Forces de sécurité intérieure maliennes. La mission européenne, qui a vu son mandat renouvelé de deux ans, continuera à soutenir la modernisation de la Police, la Gendarmerie et la Garde nationale, et renforcera davantage son appui au recrutement, au contre-terrorisme et à la gestion des frontières. Et envisage également d'étendre son action à d'autres régions du Mali.

La cérémonie d’anniversaire était co-présidée par le chef de la mission, M. Albrecht Conzé, et le ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, Général Salif Traoré, en présence de plusieurs grandes personnalités et officiers. C’était à l’école de Maintien de la Paix (Emp).
Dans son allocution, le chef de la Mission, Albrecht Conzé, a fait un tour d’horizon des activités menées par la mission et a rendu hommage à la volonté de réforme des ministères de la Sécurité, de la Défense, de la Justice et enfin du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat.

À l’en croire, depuis le début de ses opérations, la mission a formé 1896 stagiaires des Forces de sécurité intérieure dont 1221 en 2016. En 2016, 44 formateurs ont été formés afin de garantir la transmission des savoirs. 172 cadres ont participé aux formations conjointes Eucap-Minusma dans des domaines tels que la police judiciaire et la police technique et scientifique, la protection de hautes personnalités et la fraude documentaire. Eucap a également collaboré avec UNESCO pour former 120 personnes en liberté de la presse et protection des journalistes.

Pour l'équipe de Eucap Sahel Mali, 2016 a été l'année de la découverte du Mali. En 2015, les formateurs et conseillers ont étendu leurs actions vers les villes et régions de Kayes, Ségou et Sikasso pour donner plus de possibilités à des policiers, gendarmes et gardes qui servent à l'intérieur du pays de profiter de la présence de la mission européenne au Mali. Les activités dans les régions ont été saluées par le ministre de la Sécurité qui a rappelé «le rôle éminemment important joué par la mission Eucap Sahel Mali».

La persistance de la menace terroriste est une des grandes inquiétudes des Maliens. À la demande des responsables maliens, Eucap Sahel Mali a appuyé la création de deux nouvelles unités spécialisées : l'unité d'intervention de police (Gipn) et l'unité d'enquête judiciaire en contre-terrorisme mixte Police-Gendarmerie (Brigade d'Investigation spécialisée). Eucap a également participé à la révision de la Politique nationale des frontières et soutenu la Délégation de l'Union européenne dans la préparation du programme Parsec (Fond Fiduciaire) pour renforcer la sécurité dans les régions centrales du Mali.
Le chef de la mission a profité de cette journée pour remettre une édition, soutenue par Eucap, du Code pénal et du Code de procédure pénale à certains officiels maliens dont le ministre de la Sécurité et au représentant du ministre de la Justice.

Mandat prolongé jusqu'en 2019
Le mandat de la mission a été prolongé de deux ans. Un budget de 29,7 millions d'euros lui a été alloué pour la période allant du 15 janvier 2017 au 14 janvier 2018. Dans le cadre de son nouveau mandat, les priorités en 2017 demeurent la formation et le conseil des Forces de sécurité intérieure maliennes et l'appui aux Directions et ministères, particulièrement pour la gestion des Ressources humaines ainsi que la mise en œuvre du processus Réforme du Secteur de la Sécurité.

Eucap renforcera son appui au recrutement, au contre-terrorisme et à la gestion des frontières. La Mission augmentera ses actions dans les régions. Pour la première fois, Eucap et Minusma livreront ensemble des formations dans des régions centrales comme Gao et Mopti. C’est une première étape qui appuiera le renforcement du déploiement nécessaire des Forces de sécurité intérieure maliennes vers ces régions. La Mission mettra également en œuvre des projets en 2017 pour un coût de 2,8 millions d’euros.

Ousmane DIAKITE/Stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here