IBK-Dicko : c’est la brouille

Les relations entre le Président IBK et son ami président du Haut conseil islamique, l’imam Mahamoud Dicko, sont tendues ces derniers jours. D’après de sources concordantes, il y a un froid glacial dans les relations entre les deux personnalités. Ce qui fait qu’elles s’évitent de se rencontrer en public. La raison ? Il semble que le Président de la République n’a apprécié que son ami ait rendu visite à l’ancien Président ATT, en exil à Dakar. Selon une confidence, l’imam Dicko justifie cette visite par le fait qu’il ne pouvait aller à Dakar sans partir voir son frère. Pour rappel, IBK et Dicko sont amis depuis de longue date. Ce dernier a toujours soutenu IBK. Il est un des acteurs du soutien des religieux à la candidature d’IBK en 2013. Espérons donc que les relations entre les deux personnalités se réchauffent au plus vite.

15e session du Comité de suivi de l’Accord (CSA) :

Une commission de bons offices mise en place pour réconcilier les mouvements

La 15e session du Comité de suivi de l’Accord (CSA) s’est tenu les 30 et 31 janvier à l’ex CRES de Badalabougou. Une des résolutions phares de cette rencontre, c’est la mise en place d’une commission de bons offices pour réconcilier les différents mouvements signataires de l’Accord.

En effet, depuis la 14e session, la CMA a suspendu sa participation au CSA. Toute chose qui est préjudiciable au processus de sortie de crise. C’est pourquoi, au cours de cette 15e session, la médiation internationale, le Gouvernement malien et la Plateforme ont décidé de la mise en place d’une commission de bons offices pour trouver une solution aux points de divergence qui existent entre les mouvements signataires et l’Etat. Aussi, afin de maintenir la dynamique de mise en œuvre de l’accord et d’assurer la présence effective de toutes les parties signataires, la Médiation internationale a entrepris des concertations séparées avec les délégations du Gouvernement, de la CMA, et de la Plateforme et a eu une séance de travail avec le Médiateur de la République, Président de la Commission préparatoire et Président de la Conférence d’Entente Nationale. Il ressort du communiqué qui a sanctionné la rencontre que lors de ces consultations, les parties signataires ont réitéré leur engagement à la mise en œuvre de l’accord.

Cette 15e session a également décidé, conformément aux prérogatives de la Médiation internationale p, prévues à l’article 52 de l’Accord pour la paix, de la mise en place d’un Groupe de Travail avec la participation de représentants du Gouvernement, de la CMA et de la Plateforme sous l’égide du Président du CSA, pour la préparation du CSA Ministériel qui se tiendra également à Bamako courant février.

IBK confie les négociations sur la grève illimitée des magistrats à Boubeye

Un désaveu pour le Premier ministre

Depuis à Paris où il effectue une visite privée, le Président de la République a décidé de confier les négociations avec les deux syndicats de magistrats au ministre secrétaire général de la présidence, Soumeylou Boubeye Maïga. Désormais, c’est SBM qui est chargé de trouver une solution à la grève illimitée que les deux syndicats des magistrats maliens observent depuis plus de deux semaines. C’est l’expression incontestable de la confiance que le Président IBK place à son plus proche collaborateur. C’est également la preuve de l’échec patent du Gouvernement dirigé par Modibo Kéita à faire face à ce problème et à trouver une réponse aux souffrances des populations maliennes. Cette grève est de plus en plus insupportable et ternit l’image de notre pays. Le Gouvernement a été incapable de donner des assurances aux magistrats. C’est pourquoi, le Président IBK soucieux du bon fonctionnement de l’appareil judiciaire et de l’impact de cette illimitée sur la vie des citoyens. Les deux délégations qu’il a reçues le lundi dernier à Koulouba sont descendues de la colline du pouvoir avec une bonne impression. L’ancien ministre de la défense est réputé être un homme de dossier. Il est également un fin stratège qui laisse ses traces partout où il est passé.

Rassemblés par la Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here