Le tchadien Moussa Faki Mahamat à la présidence de la commission de l’UA : Ce que le Mali attend de lui face au terrorisme

66

L’élection du Ministre des Affaires étrangère tchadiennes à la tête de la Commission de l’Union Africaine est un atout majeur pour le Mali, de par son agenda calqué sur la lutte contre le terrorisme.

Le désormais Président de la Commission de l’Union Africaine, depuis le lundi 30 janvier dernier, n’est pas un personnage inconnu du monde africain. Moussa Faki Mahamat, 56 ans, à la tête du département des Affaires étrangères tchadiennes depuis 2008 est un fidèle des fidèle du Président sortant de l’UA, le Chef de l’Etat tchadien Idriss Déby Itno.

Malgré que des voix se sont élevées pour le discréditer et les 7 tours du scrutin ayant départagé les cinq candidats en lice ont permis au 28e sommet de l’organisation panafricaine, à Addis-Abeba, en Ethiopie, d’accorder sa confiance à Moussa Faki Mahamat avec 39 voix des suffrages sur 54, face à une autre grande favorite à ce poste, la Ministre kényane des Affaires étrangères, Amina Mohamed.

Succédant à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, en poste depuis 2012, Moussa Faki Mahamat s’est investi comme principale mission de mettre fin au terrorisme sur le sol africain. Pour ainsi prolonger le rôle de premier plan que joue son pays, le Tchad de l’inamovible Déby contre le phénomène.

Atout pour le Mali

En plus de sa maîtrise des grands dossiers régionaux, sous-régionaux et internationaux, le Chef de la Diplomatie tchadienne entend faire de l’engagement de son pays dans la lutte contre le terrorisme une priorité.

En effet, le continent africain est devenu le théâtre des attaques perpétrées par des groupes terroristes dont Aqmi au Maghreb islamique, les Shebabs en Somalie, le groupe islamique Boko Haram, etc. Presqu’aucun jour ne passe sans que ces mouvements ne fassent de victimes dans la Région. C’est pourquoi l’agenda du tout nouveau Président de la commission de l’UA de lutter contre le terrorisme doit être soutenu comme l’anti-virus de phénomène qui prend de plus en plus de l’ampleur.

En ce qui concerne le Mali, on se souvient qu’à la veille de la grande messe du 27e Sommet-Afrique France, tenu les 13 et 14 janvier dernier, dans la capitale malienne, Moussa Faki Mahamat avait été reçu en audience par le Président de la République, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, Chef de l’Etat. Cela a démontré de combien de fois le nouveau Président de la commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, témoigne de son attachement pour un Mali paisible et indivisible.

Très déterminé pour la cause malienne dans le cadre de la paix et de la sécurité, Monsieur Mahamat apportera son soutien pour la mise en œuvre efficace de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale. Ceci, à travers de plaidoyers objectifs lors des grands rendez-vous internationaux pour que le Mali soit appuyé de façon conséquente en formation, en moyens logistiques militaires, singulièrement en moyens aériens.

Grands amis du Mali, Moussa Faki Mahamat et son pays mettront toutes leurs énergies pour que la mort de leurs fils en mission dans le Nord du Mali ne soit pas vaine, en œuvrant à l’éradication définitive du phénomène de terrorisme dans le septentrion malien et dans autres Régions d’Afrique.

Cyril ADOHOUN

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here