Montée en puissance de la Police Nationale: Moussa Ag Infahi salue les efforts consentis par le gouvernement

Dans le cadre des rencontres avec la presse initiées par le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, à travers sa cellule de communication, pour éclairer la lanterne des hommes de médias sur les activités de ses services rattachés, le Directeur Général de la Police Nationale Moussa Ag Infahi était face aux journalistes le mercredi 1er février dernier. Ouvrant ainsi le bal de cette activité au compte de 2017, le DG de la police a présenté le bilan de l’année écoulée et les perspectives pour l’année en cours. C’était dans la salle de réunions de la Direction Générale de la Police Nationale en présence de plusieurs de ses collaborateurs.
D’entrée de jeu, le DGPN, Moussa Ag Infahi, a indiqué que 2016 a été une année charnière pour la police nationale. Une année durant laquelle, les forces de sécurité ont été secouées partout au Mali. « L’année 2016 a été marquée également par l’organisation du 27ème Sommet Afrique-France. Dieu merci ! Ce sommet s’est tenu dans des bonnes conditions sécuritaires », s’est-il réjoui. Avant d’expliquer qu’en plus de cet évènement, le Mali vient d’organiser la 12ème conférence de l’Union des parlementaires de l’OCI qui a aussi été une réussite.
Pour Moussa Ag Infahi, ce cap doit être maintenu avec les dispositifs mis en place car ils n’ont pas droit à l’erreur et ils ne devront pas baisser la garde. Puisque la menace existe réellement.
Des résultats palpables enregistrés en 2016
Le DG de la Police Nationale a souligné quelques réalisations faites au cours de l’année 2016. Ce qui leur a permis d’ailleurs de renforcer la sécurité à Bamako et dans les régions. Selon lui, la police nationale au niveau de Bamako et dans les régions a réalisé, entre autres, 9 189 patrouilles, déployé 48.782 éléments, interpellé 10.804 personnes et saisi 9 018 engins dont 8 347 à deux roues et 6 71 à quatre roues.
S’agissant de la circulation routière, Moussa Ag Infahi dira qu’ils ont enregistré 3711 accidents de la circulation sur lesquels, il a déploré 2 494 blessés, 186 morts et 4158 accidents avec des dégâts matériels. Des statistiques qui, selon lui, émanent des services de la Police Nationale.
Parlant de la carte d’identité nationale qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive en 2016, Moussa Ag Infahi dira qu’ils ont fourni un effort pour donner le maximum de cartes nationales d’identité en 2016. Au total, précise-t-il, 151 325 cartes nationales d’identité ont été établies. Ce qui fait 151 325 000 FCFA de recettes. Tandis que le montant des amendes est de 90 790 300 FCFA.
S’agissant de la police judiciaire, le DG de la Police Nationale a fait savoir que 103920 personnes ont été interpellées en 2016 sur lesquelles, 5158 ont été déférées devant le parquet. Ajouté à cela, 955 perquisitions, 1739 descentes de police menées et 157 armes à feu de tous calibres saisies et signalées sur 502 personnes.
Pour ce qui de la lutte contre les stupéfiants dit-il, la Police Nationale a, en, 2016, saisi 2 tonnes 742 kg 600 grammes de cannabis, 767 doses de crack (dérivé de la cocaïne), 861 kg de faux produits pharmaceutiques. Parallèlement à cela explique-t-il, ils ont saisi d’importants faux billets de banque d’une valeur de 1 533 500 FCFA. Et la fin du mois de janvier 2017 a été marquée par l’arrestation d’un tueur en série nommé Oumar Doumbia qui s’était fait passer pour un démarcheur de visa, faisant plusieurs victimes.
Moussa Ag Infahi a souligné que ces missions ont pu se réaliser grâce à la motivation des fonctionnaires de police au cours de l’année 2016. Mais aussi, grâce aux efforts du gouvernement qui, à travers le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, a amélioré les conditions de travail des fonctionnaires de police.
Le DG de la Police nationale dira qu’ils ont été dotés de matériels de travail, de véhicules, de motos et des primes et indemnités accordées aux fonctionnaires de police. Aussi, il dira que des efforts ont été consentis au niveau des infrastructures notamment le Commissariat de Kalabancoro qui a déjà été inauguré, le 2ème Commissariat de Kati, de Moribabougou, de Sotuba, d’Ansongo et de Ménaka qui sont déjà terminés. En plus de nouveaux commissariats de police en vue.
Moussa Ag Infahi a reconnu que les autorités du Mali ont mis la police dans de meilleures conditions de travail. Ce qui fait qu’elle est aujourd’hui en train de monter en puissance.
Très bientôt dit-il, ils feront l’examen de sortie de 2000 élèves-policiers et procéderont à un autre recrutement. Mais aussi, ils vont organiser un concours professionnel dont le chronogramme est déjà défini. Ainsi, les sous-officiers qui répondent aux critères seront autorisés à le faire pour devenir Inspecteurs et les Inspecteurs qui répondent à ces critères deviendront des commissaires de police. Par ailleurs, le DGPN dira que ses éléments participent à des opérations de maintien de la paix à travers le monde.
Fily Sissoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here