Vu sa gestion efficace de la crise politico-sécuritaire : Le Mali devenu fréquentable

Le Mali, sous la direction du Président IBK, est en train de renouer avec son hospitalité légendaire. La tenue à Bamako des rencontres  de haut niveau illustre parfaitement cette disposition de notre pays à accueillir les pays du monde. Un motif  de fierté pour les Maliens de voir notre pays devenir de plus fréquentable et fréquenté par les autres. 

Lentement mais sûrement, le Mali se remet débout de la dure période d’hibernation. Une sortie de crise rendue possible grâce au leadership du Président Ibrahim Boubacar Kéïta qui mène un travail de titan pour rendre fréquentable la destination Mali. Pari gagné pour le gouvernement malien avec la tenue successive à Bamako des rencontres de haut niveau. Au nombre de ces rendez-vous internationaux devenus réguliers dans la cité des Trois caïmans, nous pouvons citer la tenue de la conférence de la jeunesse africaine suivie du 27e Sommet Afrique-France. A cela, s’ajoutent  les assises la 12e session de la conférence de l’Union interparlementaire commune des Etats membres de l’OCI (UPCI) ayant amené plus d’une quarantaine de Présidents de Parlement et de Chefs de délégations avec leurs suites de fouler le sol malien.

Sur le plan culturel et artistique, Bamako a abrité récemment  aussi la 2e édition du  Festival culturel Dogon et le festival acoustique de la musique Reggae à l’Institut culturel français (ex-Centre Culturel Français-CCF) de Bamako-Coura. Tous ces balais diplomatiques ont eu lieu dans le seul mois de janvier.

Dans la lutte contre le terrorisme et l’intégrisme religieux, le Mali fait d’énormes progrès. Sous la houlette des forces onusiennes (MINUSMA), Misahel et des associations religieuses, d’autres rencontres sous-régionales ont eu lieu dans la capitale malienne en passe de s’ériger en véritable plaque tournante pour la Communauté internationale qui multiplie les concertations pour concrétisation de ses efforts dans la lutte contre les forces du mal qui menacent le Mali, la Sous-région et l’Humanité. Ce qui fait dire aux observateurs avertis que le Mali saura gagner le combat contre le terrorisme et l’intégrisme religieux afin de booster son développement.

«Le Mali est sur la bonne voie dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme religieux. Il bénéficie en la circonstance le soutien de la communauté internationale.  A ce rythme, le Mali pourra vaincre les forces du mal qui sont présentes par endroits. Les autorités maliennes sont à encourager pour le travail qu’elles abattent pour venir à bout des irrédentistes», s’exprimait ainsi un Expert en sécurité au sortir de la 12e session de l’UPCI, tenu le 27 janvier dernier, au Centre international de conférences de Bamako (CICB).  C’est une marque de reconnaissance des efforts fournis par le régime d’IBK dans la lutte contre cet autre fléau du siècle dont le Mali est une des victimes principale.

Ambaba de Dissongo


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here