Les menaces budgétaires des Etats Unis sur les missions des Nations unies

Les Etats Unis à travers son ambassadrice à l'ONU, ont entamé un examen approfondi des opérations de maintien de la paix. Cette démarche devrait conduire à la réduction du nombre des missions actuelles des Casques bleus. La représentante des Etats Unis à l'ONU a indiqué que son pays souhaite "faire disparaître" les activités "obsolètes" de l'organisation en procédant à un examen des 16 opérations de maintien de la paix dont celle du Mali.

Les États-Unis sont de loin le plus gros contributeur financier des opérations de maintien de la paix de l'ONU, avec près de 29 % du budget soit 7,9 milliards de dollars pour cette année. La diplomatie américaine veut réduire cette contribution à 25 % cette année. Plusieurs missions d’Haïti, du Libéria, du Kosovo et de Chypre seraient d'ores et déjà menacées. La baisse des financements américains pourrait ouvrir la voie à la Chine, qui est le deuxième contributeur financier le plus important et premier partenaire commercial de l’Afrique, pour jouer un rôle plus important. La part de la Chine dans le budget de maintien de la paix de l'ONU est maintenant de 10,3 %, suivie par le Japon 9,7 %, l'Allemagne 6,4%, la France 6,3 % et la Grande-Bretagne 5,8 %. Nikki Halley la diplomate américaine à l'ONU a indiqué que l'objectif de son pays " doit être de venir, de pacifier et de partir".
Selon un analyste des Nations unies, les coupes budgétaires dans les missions au Soudan du Sud, en République démocratique du Congo, en République centrafricaine et au Mali pourraient conduire à une condamnation à mort pour des milliers de personnes.

Pour Aminata Dramane Traoré, chercheur et altermondialiste, « cette position prise par les Etats Unis est sans surprise ». Selon elle, ils veulent simplement « avoir les mains libres pour aller là où ils veulent ». Elle est jointe au téléphone par Idrissa Sako
« Depuis longtemps, les Etats Unis n'attachent pas une grande importance à une opération multilatérale. Parce que le principe de créer et de renforcer les opérations de maintien de la paix résulte du fait que les Etats unis se sont engagés unilatéralement souvent. Donc, pour éviter l'unilatéralisme comme ils l'ont fait en Irak, par exemple, décider d'aller tout seul, parce qu'ils ont toujours contourné l'ONU. Donc ce n'est pas du tout étonnant que ce soit Trump qui prenne cette position. Ces opérations sont déployées en République démocratique du Congo, chez nous, en République Centrafricaine, on est loin du compte. En fait, les Etats Unis prennent cette position pour avoir les mains libres, les coudées franches, les jours où ils ont envi d'aller quelque part, de toutes les façons, quand ils considèrent qu'ils n'ont pas besoin de quelqu’un, ils y vont. Je ne suis pas surprise du tout. Mais c'est à nous d'en tirer toutes les conséquences. Est ce que nous sommes, nous mêmes censés être ce qu'on est et de savoir ce que nous pensons de ces opérations de maintien là ? ».

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here