Bureau malien du droit d’auteur : L’exercice 2017 s’annonce sous de bons auspices

Au terme de l’exercice 2016, le Bureau malien du droit d’auteur, malgré des difficultés, a réalisé des résultats encourageants.

Le Bureau malien du droit d’auteur a tenu, le vendredi 3 février 2017, dans sa salle de conférence, les travaux des 31e et 32e sessions ordinaires de son conseil d’administration. Les travaux étaient présidés par le Secrétaire général du ministère de la Culture, Andogoly Guindo, en présence de la Directrice générale du BUMDA, Diallo Aida Koné.

Au cours de cette session, les administrateurs ont adopté le bilan de l’exercice écoulé et les programmes d’activités ainsi que le budget 2017. Selon le Secrétaire général du ministère de la Culture, l’année 2016 a été une année d’épreuves pour les acteurs de la création littéraire et artistique. C’est pourquoi il a rendu un hommage mérité à leur courage et leur persévérance.

Le Secrétaire général a déclaré à quel degré les autorités sont sensibles aux difficultés auxquelles sont confrontés les droits d’auteurs.

Pour preuve, il a cité l’adoption d’une loi fixant le régime de la propriété littéraire et artistique lors du conseil des ministres du 09 mars dernier. Il a également précisé que le combat pour la protection des œuvres de l’esprit et des droits des créations et la lutte contre la piraterie constitue une priorité de son département. Mais, pour ce combat, il a demandé le concours de tous dans un élan de solidarité agissante.

Il a par ailleurs salué et remercié la Direction générale du BUMDA, sous la bonne conduite de sa directrice, ainsi que les partenaires pour la réalisation de ces résultats encourageants au terme de l’exercice 2016. C’est pourquoi, il s’est dit convaincu que ces résultats sont le fruit de la franche collaboration entre le Bureau malien du droit d’auteur et ses partenaires de la douane, de la justice, de la Police nationale, les médias et les organisations d’artistes.

Cependant, l’arbre ne doit pas cacher la forêt, malgré ces résultats obtenus, beaucoup reste à faire, tant les défis à relever sont nombreux. Il s’agit des multiples violations des droits d’auteurs et des droits voisins. À cet effet, il a exhorté la Direction générale du BUMDA à une lutte implacable contre ce phénomène.

A M. Touré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here