Deuxième étape 7ème édition du Tour du Mali : Le Burkina Faso remporte l’étape, le Mali conserve le maillot jaune, le Maroc gagne le maillot de la combativité

La deuxième étape de la 7ème édition du Tour International cycliste du Mali, placé sous le signe du Tour de la paix a concerné Bamako/Bougouni, long de 165Km. Cette seconde étape n’a pas dérogé à la règle de la lutte sans merci  que les différentes groupes se livrent durant le tour. Aux termes de cette partie, la formation du Burkina Faso à travers Bikienga Salfo, s’est hissé sur la plus haute marche du podium du classement général. Le malien Yaya Diallo est arrivé 2ème et le marocain El Afi Othmane a été classé 3ème.  Mais c’est le Mali qui  conserve le maillot jaune à travers Yaya Diallo malgré la victoire du Faso ce jour. Selon la commission technique, il n’a pu battre le temps du Mali aux termes des deux jours de joutes. Même chose entre le Burkina et le Maroc.  Selon la commission, bien que les trois points chauds (Sanankoroba, Ouéléssébougou,  Zambouroula) du jour aient été remportés par Bikienga Salfo, il n’a pu devancer en points le marocain Gaiz Haitam qui conserve aussi également le maillot rouge. Par contre, l’équipe marocaine a remporté le maillot de la combativité de cette seconde étape et détrône le Mali à ce niveau. Le maillot Pmu Mali, décerné au premier malien de chaque course est revenu ce jeudi à Yaya Diallo.

L’entraineur de l’équipe du Burkina Faso, Abdoul Wahab Sawadogo s’est dit ému de la victoire de son poulain. « Nous avons observé le premier jour. Aujourd’hui on s’est fixé comme but de gagner l’étape. Il est arrivé qu’on ait gagné tant les points chauds que le classement général. C’est plus que satisfaisant et encouragent pour nous. Je salue mes poulains. Nous allons travailler encore plus pour aller de l’avant car il reste beaucoup à faire », a-t-il déclaré. Le détenteur du maillot jaune du jour, Yaya Diallo, jeune international malien, a déclaré qu’il n’est pas facile de garder ce maillot. « Il va falloir travailler fort encore pour le conserver. Nous allons tenter de le préserver pour que le Mali sort grandement vainqueur du Tour », a confié Yaya Diallo. Contrairement à la première étape, il y a eu peu de pannes, d’accrochages  de la part des cyclistes lors de cette deuxième partie. Mais, à souligner que la panne du détenteur du maillot jaune de la première journée, le malien Oumar Sangaré, l’a beaucoup handicapé. Malgré sa détermination, il n’a pu combler le retard. Au  finish, il a été classé 5ème. Le Tour poursuit son petit chemin ce vendredi 3 février 2017. Il quitte Koumantou (pour le compte de l’étape trois) pour Sikasso, distant de 130 km.

HADAMA B. FOFANA


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here