En prélude au remaniement : IBK nettoie l’Armée

Le Palais de Koulouba, siège de la Présidence de la République, est actuellement au centre de toutes les convoitises. A peine rentré de la France, son locataire, M. Ibrahim Boubacar Kéïta, a repris ses discrètes rencontres. Le remaniement ministériel tant annoncé ne saurait plus tarder. Le Premier ministre Modibo Kéïta cèderait sa place à l’actuel Secrétaire Général de la Présidence de la République, Soumeylou Boubèye Maïga. Et très sérieusement, le PARENA de Tiébilé Dramé devrait figurer dans le nouveau gouvernement. Le nom d’un certain Moussa Makan Camara est avancé. En attendant, le Chef de l’Etat a nommé de nombreux Chefs militaires.

Les prochains jours devraient être décisifs dans la conduite des affaires publiques de notre pays. Le Président de la République, Chef de l’Etat, vient de rentrer de Paris où il effectuait une visite privée d’une dizaine de jours. En son absence, deux rumeurs se faisaient insistantes. L’une était relative à son état de santé et l’autre à un éventuel remaniement ministériel.

Aucune voix officielle n’est venue étayer ces rumeurs même si à Bamako tout le monde savait que des consultations avaient été entreprises par des proches du Chef de l’Etat et des responsables du Rassemblement pour le Mali (RPM), le parti présidentiel.

Depuis la semaine dernière, M. Ibrahim Boubacar Kéïta est effectivement à Bamako. Mais avant de quitter Paris, il avait rencontré son homologue de France, M. François Hollande. La presse a parlé d’échanges sur les relations de coopération entre leurs pays, la crise au Mali, etc.

De bonnes sources annoncent que les deux Chefs d’Etat auraient beaucoup ”travaillé” sur la situation politique de notre pays. Toute chose qui semble précipiter actuellement le cours politique à Bamako. Dès son retour, le Chef de l’Etat a multiplié ses discrètes rencontres. Les consultations ont pris de l’ampleur. Et le remaniement tant annoncé ne saurait tarder. Tout aurait été ficelé lors du séjour parisien du Chef de l’Etat.

Le scoop serait la nomination de l’actuel Secrétaire général de la Présidence, M. Soumeylou Boubèye Maïga, en lieu et place de l’actuel Modibo Kéïta. L’autre scoop serait la rentrée au gouvernement du Parti pour la Renaissance Nationale (PARENA), membre de l’opposition. Tiébilé Dramé, président du parti ou Moussa Makan Camarea, un cadre du parti, Ministre. C’est désormais du sérieux. Quelques petites retouches seraient aussi opérées dans l’équipe. En attendant cela, le Chef de l’Etat a donné un coup de balai militaire. A l’issue du Conseil des Ministres du vendredi 03 février, il a procédé à la nomination de quatre nouveaux chefs. Il s’agit, entre autres, de : Colonel Boubacar Diallo (Directeur du Génie Militaire) ; Colonel-major Moussa Traoré (Directeur des Transmissions et des Télécommunications des Armées) ; Médecin Colonel-major Boubacar Dembélé (Directeur Central des Services de Santé des Armées) et du Colonel-major Brahima Diabaté (Directeur du Sport Militaire).

Le coup de balai ne semble pas résoudre les problèmes. Le mal est profond. Le sait-on ?

B.Koné


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here